BlackBerry acquiert Movirtu : un auxiliaire pour le BYOD

EntrepriseRégulations
blackberry-movirtu

BlackBerry se renforce sur la problématique du BYOD en rachetant le Britannique Movirtu et sa solution WorkLife permettant de gérer plusieurs numéros de téléphone sur une même carte SIM.

Estimant aujourd’hui être “assez solide” pour retrouver les rails de la profitabilité dans l’élan de sa mutation amorcée l’an passé avec la nomination de John Chen – ancien patron de Sybase – au poste de P-DG, BlackBerry renoue avec la croissance externe.

La firme canadienne s’est offert, pour un montant non dévoilé, le portefeuille technologique de Movirtu. Basée à Londres avec des bureaux en Inde, cette société fondée en 2008 par Nigel Waller et dirigée depuis fin 2013 par Carsten Brinschulte (ancien d’Apple et SAP) développe une technologie permettant de passer des passer des appels en Wi-Fi depuis les ordinateurs et tablettes dépourvus d’une connexion cellulaire.

Ce n’est pas tant cette offre qui intéresse BlackBerry, mais plutôt la solution WorkLife, fournie aux opérateurs télécoms pour permettre à leurs clients d’utiliser plusieurs numéros de téléphone avec une seule carte SIM. Première cible : les entreprises, qui peuvent attribuer à leurs employés un numéro dédié à l’usage professionnel, sans avoir à souscrire de forfait supplémentaire. Les facturations sont séparées pour la voix, la data et les SMS/MMS. Le salarié choisit simplement le numéro adéquat avant de passer un appel ou d’envoyer un message.

De son côté, l’entreprise peut paramétrer des limites sur le numéro professionnel : ne pas prendre les appels après une certaine heure, imposer un plafond de consommation pour l’Internet mobile… le tout sans toucher à la ligne personnelle. Pour simplifier la tâche des administrateurs, des jonctions vont s’établir entre WorkLife et la solution de gestion des terminaux mobiles BlackBerry Enterprise Services (BES).

Sous le capot, on trouve un système de containers qui n’est pas sans rappeler la fonction Balance introduite par le groupe canadien dans son système d’exploitation BlackBerry 10 pour cloisonner les usages personnels et professionnels. “Inscrite dans notre stratégie axée sur les services à valeur ajoutée, l’acquisition de Movirtu va nous permettre de tirer parti de nos actifs, notamment la plate-forme BES et notre infrastructure connectée à de nombreux opérateurs mobiles dans le monde“, résume John Chen.

BlackBerry joue l’ouverture : WorkLife sera disponible, début 2015, sur BlackBerry OS, mais aussi sur Android et iOS. Avec un objectif : aider les entreprises à apprivoiser la tendance BYOD (“Bring Your Own Device”), par laquelle les salariés apportent leurs terminaux personnels et s’en servent dans le cadre de leur travail. Une pratique de plus en plus tolérée à mesure que les budgets se restreignent.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les opérateurs mobiles low cost ?

Crédit photo : NorGal – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur