BlackBerry Aurora : un smartphone Android avec un focus sécurité

MobilitéSmartphones
0 0 Donnez votre avis

La marque BlackBerry survit dans l’univers des smartphones sous Android avec le lancement du BlackBerry Aurora, uniquement disponible en Indonésie.

BlackBerry accentue son positionnement software (comme dans le segment de la sécurité), tout en gardant un oeil sur le marché des téléphones sous Android.

A l’occasion du Mobile World Congress (MWC) qui s’est tenu à Barcelone du 27 février au 2 mars, on avait pu découvrir le modèle KEYone (voir Silicon.fr), associé au fabricant chinois TCL

Au tour de l’Aurora , positionné en milieu de gamme, de se retrouver sous le feu des projecteurs. Il signé du sous-traitant indonésien PT BB Merah Putih. Pour l’heure, le BlackBerry Aurora est exclusivement proposé en Indonésie au tarif équivalent de 245 euros.

Le SoC (Sytem-on-Chip) Qualcomm Snapdragon 425 (référence MSM8917) gravé en 28 nm (nanomètres) abrite un processeur à quatre coeurs Cortex-A53 cadencés jusqu’à 1,4 GHZ couplé à 4 Go de RAM ainsi qu’une solution graphique Adreno 308. Pas de quoi en faire un monstre en termes de performances.

L’écran est à l’avenant avec une définition HD (1280 par 720 pixels) pour une diagonale d’écran de 5,5 pouces.

En revanche, l’accent semble avoir été sur le volet photo grâce à une caméra en façade avec capteur de 8 mégapixels (associée à un flash) et une autre au dos avec capteur de 13 mégapixels (avec flash double LED).

Le terminal est doté de la fonctionnalité « dual SIM » (premier smartphone Blackberry à proposer cette fonctionnalité) et supporte également la 4G LTE (avec la VoLTE).

Côté autonomie, on reste sur une très classique batterie de 3000 mAh couplée au système de recharge rapide Quick Charge de Qualcomm dans sa mouture 2.0.

Pour l’aspect stockage, l’Aurora embarque 32 Go de mémoire flash interne qui peuvent toutefois être étendus par carte microSD (allant jusqu’à 2 To).

Mais, la botte secrète de l’Aurora se situe plutôt du côté logiciel. L’appareil évolue ainsi sous Android 7.0 (« Nougat ») mâtinée d’une surcouche permettant d’associer les solutions logicielles de BlackBerry.

La ROM a en effet été modifiée pour une intégration de l’offre logicielle de BlackBerry.

Cette dernière regroupe en particulier la boîte aux lettres unifiée BlackBerry Hub et l’application de sécurité DTEK qui surveille en temps réel l’OS pour avertir le mobinaute des risques potentiels.

Tout en émettant des notifications au cas où des processus prendraient le contrôle de certaines applications ou fonctionnalités (APN, microphone, envoi de SMS, accès aux contacts ou bien aux données de géolocalisation) du terminal.

Ce monitoring automatique de l’OS et des applications se solde également par une proposition d’actions à prendre.

En septembre, BlackBerry avait dévoilé une nouvelle orientation stratégique visant à mettre un terme à tous ses développements hardware avec un nouveau mode de fonctionnement basé sur la sous-traitance pour faire perdurer la marque BlackBerry dans la mobilité.

Ainsi, des licences d’exploitation de la marque ont été concédées à des partenaires qui peuvent également exploiter ses solutions de sécurité et de communication.

Vidéos promotionnelles du BlackBerry Aurora :

(Crédit photo : @BlackBerry)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur