BlackBerry : l’usage inapproprié d’un brevet wireless coûte cher à RIM

Régulations

La justice américaine sanctionne RIM pour violation de brevets revendiqué par Mformation Technologies. Montant des réparations : 147,2 millions de dollars

RIM n’échappera pas à une sanction judiciaire à propos d’une violation de brevets, à la suite d’une plainte déposée par Mformation Technologies.

Encore une mauvaise nouvelle pour le fabricant du BlackBerry qui doit retrousser ses manches s’il souhaite survivre dans le monde des smartphones et relever le défi de renouveler son catalogue.

Selon une décision d’un tribunal fédéral de San Francisco en date du 13 juillet,  RIM devra verser des réparations de l’ordre de 147,2 millions de dollars à la société plaignante.

Les origines du contentieux remontent à 2008.

La société américaine Mformation Technologies revendique les droits exclusifs d’exploitation de brevets portant sur une méthode de gestion à distance des terminaux mobiles via les réseaux sans fil.

Et BlackBerry Enterprise Server, la solution phare de RIM pour les entreprises, s’appuierait sur cette technologie wireless.

Cela fait mal : RIM est redevable de 8 dollars de royalties par terminal BlackBerry connecté à l’écosystème Enterprise Server, à l’échelle des Etats-Unis, avec une portée rétroactive jusqu’au dépôt de la plainte originelle.

Selon Reuters, le fabricant canadien de smartphones envisage d’interjeter appel.

Crédit image : © Roman Sigaev – Fotolia


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur