BlackBerry : la panne coûterait entre 50 et 100 millions de dollars à RIM

Mobilité

La panne de trois jours des services BlackBerry de la semaine dernière pourrait, selon différents analystes, coûter à RIM entre 50 et 117 millions de dollars de remboursements et d’indemnisations.

Les services de BlackBerry de RIM ont été en panne pendant trois jours la semaine dernière, affectant les utilisateurs européens en premier, puis contaminant les États-Unis et l’Asie.

Le BBM, les mails et même l’accès à Internet étaient totalement indisponibles. Alors même que les utilisateurs (ou leurs opérateurs) paient un abonnement mensuel à RIM pour bénéficier de ces services “pro”.

Il est traditionnel dans ce genre de cas d’indemniser ses clients, ce qu’ont décidé de faire de nombreux opérateurs.

Mais ils se retourneraient déjà vers RIM, lui demandant en général de leur rembourser un mois de services BlackBerry pour chaque utilisateur affecté.

Selon l’analyste Rod Hall travaillant pour JPMorgan Chase, cité par le Financial Post, dans le pire des cas, le constructeur canadien devra rembourser 5% des revenus de service pour le trimestre, soit 50 millions de dollars.

Mais un autre analyste, Gus Papageorgiou de Scotia Capital, estime que RIM devra rembourser un mois de service pour 35 millions d’utilisateurs. Soit la moitié de sa base.

En tout, cela pourrait lui revenir à 117,5 millions de dollars, en tenant compte des marges et des taxes.

Sachant que son bénéfice net au dernier trimestre s’élevait à 329 millions de dollars, RIM souffrira mais devrait pouvoir débourser la somme, quelle qu’elle soit, sans mettre sa santé financière en danger.

Des coûts additionnels, liés à des pénalités contractuelles avec les opérateurs, pourraient encore alourdir la facture.

Mais le pire est bien entendu l’image de marque écornée des services BlackBerry, dont le constructeur canadien vantait la fiabilité et la robustesse.

Un atout conséquent pour les professionnels, qu’il sera difficile de mettre en avant dans les mois qui viennent.

Alors même que le nouvel iPhone 4S est proposé à la vente depuis le 14 octobre dernier, et qu’une mise à jour majeure d’Android (qui passe en version 4.0) sera présentée dans le courant de cette semaine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur