BlackBerry ouvre grand sa porte à Android

CloudMobilitéOS mobiles
blackberry-ouvre-android

Dans le but d’étendre la compatibilité de ses smartphones avec les applications Android, BlackBerry pourrait bientôt lever certaines contraintes imposées au développeurs.

Confronté à un net recul d’activité sur le marché des smartphones, BlackBerry approfondit sa stratégie logicielle.

Après avoir concentré ses efforts sur son service de messagerie instantanée, le constructeur canadien renoue avec la question cruciale de l’ouverture à Android. Un chantier initié l’année passée avec l’intégration, au sein du système d’exploitation BlackBerry 10, d’un moteur d’exécution des applications développées pour l’OS mobile de Google.

Un an plus tard, l’offre a pris du volume, mais elle reste loin derrière l’App Store d’Apple et le Play Store de Google, qui dépassent tous deux le million de titres. Il faut dire que le procédé de soumission des applications est assez fastidieux : les développeurs Android doivent impérativement réaliser une conversion manuelle de leurs fichiers .apk vers le format propriétaire .bar.

Selon le site média Good e-Reader, présent au dernier CES de Las Vegas, ces contraintes pourraient bientôt être assouplies. BlackBerry aurait pris contact avec plusieurs studios de développement pour les inviter à intégrer leurs outils de productivité et de divertissement directement dans BlackBerry World, sans modification, aussi longtemps que les applications sont compatibles avec les smartphones de 4 à 6 pouces.

Pour soumettre leurs productions, il leur suffira de créer un nouveau profil et d’ajouter une description accompagnée de captures d’écran. Côté utilisateur, le téléchargement s’effectuera comme s’il s’agissait d’applications natives. La prochaine mise à jour de BlackBerry 10 permettra par ailleurs d’installer des .apk directement depuis l’explorateur de fichiers. Une question reste en suspens : celle du support des téléphones de moins de 4 pouces. C’est-à-dire plusieurs modèles disposant d’un clavier physique, comme le Q5 et le Q10.

Rappelons que pour créer des applications BlackBerry “natives”, les développeurs ont le choix entre du code C/C++, du HTML5 (HTML, JavaScript, CSS), la plate-forme Flash (avec Air et ActionScript) et l’offre QML (JavaScript + QT). Ils disposent également de l’outil hébergé App Generator, destiné à la gestion du cycle de développement, jusqu’à la publication.

BlackBerry Z10 : le smartphone du renouveau ?

Image 1 of 5

Plus de 70 000 applications
Le parc logiciel BlackBerry World regroupe 70 000 applications pour le lancement commercial du Z10.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur Android ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur