BlackBerry a perdu plus d’un milliard de dollars en un an

EntrepriseMobilité
resultats-blackberry-2017
3 1

BlackBerry accuse, sur son dernier exercice fiscal, une perte de 1,2 milliard de dollars. Mais on entrevoit quelques fruits de la réorientation stratégique.

En l’espace de trois ans, l’effectif de BlackBerry aura diminué de moitié.

Alors qu’elle revendiquait 8 057 employés à temps plein au 1er mars 2014, la firme canadienne en annonce 4 044 au 28 février 2017, date de la fin de son dernier exercice fiscal.

Elle a surtout enregistré, au cours de cette période, plus de 1,2 milliard de dollars de pertes, comme en atteste le document (PDF, 147 pages) communiqué au gendarme des marchés financiers américains.

La tendance est la même sur le 4e trimestre de cet exercice 2017 décalé. À 286 millions de dollars en normes comptables GAAP, le chiffre d’affaires accuse un repli annuel de 38 %.

La nette baisse (- 66 %, à 49 millions de dollars) des revenus correspondant aux frais facturés aux utilisateurs de terminaux d’ancienne génération – BlackBerry OS 7 et versions antérieures – y est pour beaucoup. Mais le C.A. chute aussi sur la partie hardware : – 71 %, à 55 millions de dollars, conséquence d’un recentrage sur les logiciels et services* (+ 39 %, à 182 millions de dollars).

Sous la bannière « Enterprise of Things », BlackBerry liste toujours Apple, Samsung et les autres fabricants de smartphones parmi ses concurrents, mais le cercle s’élargit progressivement, entre IBM, Microsoft, SAP, Box, WhatsApp, VMware…

Redémarrage

En dépit de coûts d’inventaire en hausse sur l’exercice 2017 (plus que quadruplés, à 36 millions de dollars), la réorientation software permet d’optimiser la marge brute, tout particulièrement au 4e trimestre : 60,1 %, soit 14,8 points de plus qu’un an auparavant.

Toujours sur le 4e trimestre, les dépenses d’exploitation se sont réduites en parallèle : 57 millions de dollars en R&D (contre 108 millions un an plus tôt) et 144 millions sur le commercial/marketing/administratif (contre 179 millions).

Le résultat d’exploitation n’en est pas pour autant positif : compte tenu de charges de restructuration à hauteur de 25 millions de dollars et de 28 millions supplémentaires imputables à l’amortissement d’actifs immatériels issus d’acquisitions, il ressort à – 57 millions de dollars.

En dépit d’un crédit d’impôt et de revenus d’investissement, le résultat net est dans le rouge, à – 47 millions de dollars, soit 10 cents par action.

On surveillera l’évolution de l’offre Radar, pour laquelle BlackBerry annonce six clients en phase de test, et qui consiste en un boîtier multiusage proposant notamment la localisation GPS, la détection d’ouverture de porte, la température et l’humidité.

* BlackBerry a annoncé, en septembre dernier, mettre un terme à ses développements hardware en interne pour fonctionner intégralement sur un modèle de sous-traitance, par concession de licences d’exploitation de marque.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur