BlackBerry : RIM obtient un répit en Inde et un feu vert aux Émirats Arabes Unis

Cloud

Au nom de la sécurité, les autorités en Inde et dans les Émirats Arabes Unis exigent de la part de RIM des garanties d’accès aux données cryptées passant par les serveurs BlackBerry.

Research In Motion peut poursuivre l’exploitation de son BlackBerry en Inde temporairement. Tandis que l’horizon semble “s’éclaircir” dans les Emirats Arabes Unis.

Mais la question de la sécurité et de la confidentialité des données reste sensible.

Ainsi, les services de renseignements indiens ont accordé à RIM un délai de quatre mois pour trouver une solution concernant l’accès aux mails cryptés transmis par le biais des serveurs BlackBerry.

Les autorités de sécurité du pays attendent une réponse du constructeur canadien d’ici le 31 janvier 2011.

En fin de semaine dernière, les Emirats Arabes Unis ont annoncé que les risques de suspension de l’exploitation du BlackBerry sont levés en raison d’un “accord sur la surveillance des données le constructeur canadien”.

Les autorités locales menaçaient de couper l’accès au service à l’échéance du 11 octobre si RIM ne collaborait pas.

“Les services du BlackBerry sont désormais conformes aux règles en vigueur”, considère Autorité de régulation des Télécommunications aux Émirats Arabes Unis (TRA).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur