BlackBerry Secure Work Space séduit les hautes sphères américaines

CloudMobilitéOS mobiles
blackberry-enterprise-services-dod

La solution de gestion des terminaux iOS et Android est désormais certifiée par l’agence informatique du ministère américain de la Défense.

BlackBerry prend du galon dans l’administration américaine : sa solution de gestion des terminaux mobiles BlackBerry Entreprise Service 10 (BES 10) vient d’être certifiée par l’agence informatique du ministère de la Défense (DoD) pour une utilisation avec les appareils iOS et Android.

C’est plus particulièrement la fonctionnalité Secure Work Space qui bénéficie de cet agrément gouvernemental. BlackBerry en avait lancé la première version en juin 2013 pour permettre à son serveur de gestion BES10 de prendre en charge la sécurisation des smartphones et des tablettes tournant sous les OS d’Apple et Google. E-mails, agenda, contacts, tâches et mémos, navigation Web et édition de documents en ligne : autant de contenus protégés moyennant l’installation d’une application cliente – depuis l’App Store pour iOS et depuis le Play Store pour Android.

Parmi les éléments retenus dans la certification de Secure Work Space, l’intégration de la technologie Balance, qui crée deux environnements distincts : une partie privée permettant une libre utilisation d’un terminal à des fins personnelles ; une partie entreprise pour cloisonner données et applications dans un container chiffré et géré par l’organisation professionnelle.

Ce respect des exigences d’Etat en matière de sécurité IT a déjà valu plusieurs distinctions à BlackBerry. BES 10 avait d’ailleurs été validé il y a tout juste un an, mais uniquement pour les smartphones Z10 et Q10 du constructeur canadien. Cette nouvelle certification ne signifie pas que la Défense renouvellera forcément son contrat avec BlackBerry, mais que dans l’état actuel, elle accepte, dans toutes les agences qui lui sont rattachées, l’enrôlement des différents modèles de l’iPhone ou encore des Galaxy de Samsung avec BES 10.

BlackBerry confirme là la position désormais prépondérante des services dans son offre à destination des professionnels, alors qu’en parallèle, ses parts de marché continuent de baisser sur les ventes de smartphones, avec plusieurs revers commerciaux au cours des derniers mois. L’année passée, la police de l’immigration américaine, dépendante de l’Intérieur, avait rompu une fidélité de 8 ans en testant l’intégration de l’iPhone et des Galaxy dans sa flotte mobile. Même constat pour le National Transportation Safety Board, avec la bienveillance du Pentagone.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous des VPN ?

Crédit photo : Alex Mit – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur