Blocage des cookies publicitaires : IAB France s’élève contre la décision de la fondation Mozilla

MarketingPublicitéRégulations
iab cookie mozilla

En bloquant par défaut les cookies publicitaires dans Firefox, l’association IAB France accuse la fondation Mozilla de mettre en péril la bonne santé du marché de la publicité en ligne.

L’IAB France (Internet Advertising Bureau) montre au créneau contre  le fait que la fondation Mozilla souhaite bloquer par défaut l’apparition des cookies publicitaires dans son navigateur Web.

A partir du 5 avril prochain, Firefox devrait en effet bloquer certains cookies émis par des sites et services Web que l’internaute n’aura pas expressément visités ou utilisés, sur le modèle de ce que pratique déjà Apple avec Safari.

Une décision qui couperait l’herbe sous le pied des annonceurs et des publicitaires, car ces cookies sont aussi les moteurs d’un ciblage publicitaire parfois pratiqué sans consentement.

Ainsi, seuls les sites – et les modules tiers implémentés au sein même des pages, comme des formulaires, des applications ou de flux sociaux – sollicités intentionnellement (clic sur un lien, saisie de données…) passeront en liste blanche.

Une décision qui inquiète l’IAB. L’association dédiée à la communication digitale estime en effet que la décision entérinée par la fondation Mozilla impactera « une part importante de l’industrie de la publicité en ligne et remet en cause les initiatives de cette filière en faveur de plus d’information et de choix pour le consommateur ».

IAB France souligne ainsi que les internautes disposent déjà d’une plate-forme paneuropéenne, le « guide de la publicité comportementale »  YourOnlineChoices.com,  leur permettant d’obtenir « une information claire et complète et de contrôler par eux-mêmes le paramétrage de leurs cookies ».

Selon l’association, la décision de blocage des cookies publicitaires par défaut dans Firefox pourrait fragiliser le marché de la publicité en ligne, pourvoyeuse d’emplois et qui contribue à financer « les contenus, services et applications dont les internautes profitent à moindre coût. »

Ainsi, la décision de Mozilla contreviendrait au principe de la neutralité du Net en mettant librement à disposition des consommateurs et internautes des outils techniques permettant de contrôler le trafic Internet.

IAB France demande donc aux pouvoirs publics de protéger la neutralité du Net par «tous les moyens».

————————————————————————————-

Quiz : Etes-vous incollable sur la publicité en ligne ?

 

 

Crédit image : Copyright Dusit-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur