Blockchain.info : la plateforme qui vénère le bitcoin succombe à l’ether

E-paiementEntrepriseLevées de fondsMarketingStart-up
blockchain-bitcoin-ether

La plateforme bitcoin Blockchain.info s’ouvre à la deuxième plus importante cryptomonnaie : ether. A côté, le concurrent Coinbase marque aussi les esprits.

Ca bouge dans les cryptomonnaies : Blockchain Luxembourg S.A, qui exploite une plateforme éponyme de gestion de portefeuilles en bitcoin, accepte désormais l’ether. La nouvelle est annoncée dans une contribution blog en date du 17 juillet par le CEO Peter Smith.

Après le bitcoin, l’ether (issu de la blockchain Ethereum) constitue la deuxième cryptomonnaie. Sa valeur a bondi de 4000% en un an selon Forbes. Cette extension paraît assez naturelle pour Blockchain.info.

« Nous percevons Ethereum comme une communauté, un écosystème et une technologique qui a gagné en maturité », évoque le CEO Peter Smith.

A la différence de la blockchain Bitcoin (associée à sa monnaie fortement spéculative), Ethereum et sa monnaie ether ont vocation à proposer des applications diverses, comme les smart contracts*.

Blockchain.info a intégré Shapeshift, ce qui permet aux membres de la plateforme de convertir les bitcoins en éther et vice-versa. Cette passerelle est créée alors que la communauté Bitcoin se divise à propos de l’émergence de l’alternative Bitcoin Cash.

Créée en 2011, Blockchain.info revendique 16 millions de portefeuilles Bitcoin avec une disponibilité mondiale du service (140 pays) et 160 000 transactions au quotidien.

En juin, la société luxembourgeoise a réalisé une levée de fonds de 40 millions de dollars auprès du fonds d’investissement Lakestar, de GV (le fonds corporate de Google) et du célèbre entrepreneur britannique devenu milliardaire Richard Branson (Virgin).

D’autres investisseurs, déjà présents dans le capital, ont suivi comme Lightspeed Venture Partners, Mosaic Ventures et Prudence Holdings.

En 2014, la société avait bouclé un premier tour conséquent de 30,5 millions de dollars.

Coinbase : une licorne ?

Mais d’autres concurrents sont à prendre aussi au sérieux dans les cryptomonnaies.

Ainsi, Coinbase vient de boucler une levée de fonds de 100 millions de dollars sous la supervision du fonds IVP et avec la participation de plusieurs autres VC (Spark Capital, Greylock Partners, Battery Ventures, Section 32 et Draper Associates).

La start-up californienne, fondée en 2012 par Brian Armstrong et Fred Ehrsam, serait-elle déjà une licorne ?

Depuis sa création, plus de 200 millions de dollars ont été injectés dans la société tournée vers des activités de bourse dédiée aux cryptomonnaies au sens large (bitcoin, ether et litecoin).

Tout en proposant des innovations comme un navigateur spécial Ethereum (Toshi). A la différence de Blockchain.info, Coinbase semble se contenter d’un périmètre géographique d’influence plus restreint (32 pays mais son arrivée en France était repérée dès 2014).

*Smart Contract : programmes autonomes qui exécutent automatiquement les conditions et termes d’un contrat sans nécessiter d’intervention humaine une fois démarré (source : Blockchain Partner).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur