Blockchain : Santander lance un service de virements basé sur la technologie de Ripple

CloudRéseauxSécurité
blockchain-stratumn-deloitte

La banque espagnole Santander lance un service exploitant la technologie blockchain pour effectuer des virements internationaux.

Santander table sur la technologie blockchain pour lancer un nouveau produit baptisé One Pay FX.

Ce dernier utilise une technologie développée par la société américaine Ripple. Selon la banque espagnole, il s’agit du premier service de virements internationaux utilisant la blockchain a être proposé par une banque.

Une première pour une banque

One Pay FX permet aux clients d’effectuer des virements internationaux le même jour dans de nombreux cas ou le jour suivant. Le service indique aux clients le montant exact qui sera reçu dans la devise de destination avant qu’ils n’effectuent le transfert.

Le groupe bancaire a aussi annoncé qu’il prévoyait d’ajouter plus de fonctionnalités dans les mois à venir à One Pay FX, notamment des paiements internationaux instantanés sur plusieurs marchés avant l’été.

De quoi le rendre beaucoup plus rapide que les services de paiement internationaux du marché.

«La technologie Blockchain offre d’énormes opportunités pour améliorer les services que nous offrons à nos clients, et le lancement de Santander One Pay FX est la première des nombreuses applications potentielles», estime ainsi Ana Botín, P-DG de Santander.

Pour l’heure, la plate-forme de change de Santander est active dans quatre pays différents: l’Espagne, le Royaume-Uni, le Brésil et la Pologne. Mais, un déploiement plus large est prévu dans les mois à venir, indique la banque.

Basé sur xCurrent de Ripple

Le service est basé sur la plate-forme xCurrent de Ripple. Cette dernière n’est pas liée à XRP, la crypto-monnaie native dérivée du protocole blockchain de Ripple.

Des jonctions entre Santander et Ripple existaient déjà. La banque avait en effet investi dans Ripple en 2015 via son fonds de capital-risque InnoVentures. Il s’agissait alors de 4 millions de dollars dans le cadre d’un tour de table de 32 millions de dollars en échange d’actions de série A.

D’autres groupes financiers sont intéressés par la technologie xCurrent de la firme basée à San Francisco.

En effet, plus tôt dans l’année, deux autres sociétés spécialisées dans le transfert d’argent, MoneyGram et Western Union, ont annoncé des projets visant à utiliser la solution xCurrent de Ripple.

(Crédit photo : De Mango – Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur