Blu-ray UHD / 4K : les premiers lecteurs avant la fin de l’année

AccessoiresComposantsPoste de travail
4 0

La Blu-ray Disc Association (BDA) annonce que les licences pour le format de Blu-ray Ultra HD seront bientôt proposées. Les premiers appareils compatibles devraient ainsi arriver avant la fin de l’année.

En mai dernier, la BDA (Blu-ray Disc Association) annonçait que les spécifications pour le format de Blu-ray Ultra HD étaient finalisées. Elle annonce maintenant que les licences seront proposées aux fabricants d’électronique grand public à compter du 24 août prochain.

Un agenda qui tombe au bon moment puisque les foyers sont de plus en plus équipés en TV Ultra HD (définition de 3840 par 2160 pixels). Selon IHS Technology, alors que 11,7 millions d’entre eux l’étaient en 2014, ils seront 95,6 millions en 2019.

Pour l’heure, seul le streaming vidéo via Internet et la captation vidéo à partir de caméras grand public (comme les GoPro) permettent d’accéder à du contenu 4K / Ultra HD.

L’arrivée d’un disque optique va permettre à l’Ultra HD de véritablement décoller.

« Le Blu-ray Ultra HD va permettre d’accéder à une expérience inégalée, cohérente et reproductible qui va établir la norme pour le loisir Ultra HD, de la même manière que le disque Blu-ray l’a fait pour la Full HD, » a déclaré Victor Matsuda, président du BDA Promotions Committee.

« Avec le début des licences, nous anticipons les annonces de produits de différentes compagnies alors que la saison des fêtes de fin d’année se profile déjà à l’horizon. »

Cela signifie que les premiers lecteurs Blu-ray Ultra HD seront disponibles d’ici la fin de l’année. On se souvient que Panasonic avait pris les devants dès le dernier CES en dévoilant un prototype basé sur un brouillon des spécifications.

Le Blu-ray Ultra HD, c’est avant tout une plus grosse capacité de stockage pour accueillir les films définis en 4K. On passe d’un espace de stockage allant de 25 Go (simple couche) à 50 Go (double couche) pour les actuels Blu-ray à des capacités de 66 Go (double couche) et 100 Go (triple-couche).

La BDA avait par ailleurs indiqué que les lecteurs de Blu-ray Ultra HD seraient rétro-compatibles avec les actuels Blu-ray.

Au-delà du nombre de pixels multiplié par 4 (par rapport à la Full HD), le nouveau format se présente avec une plage de couleurs étendue, le support du HDR (High Dynamic Range) et une cadence d’affichage pouvant atteindre 60 ips (images par seconde).

Pour rappel, la 4K HDR se traduit par des images plus contrastées avec des niveaux d’intensité lumineuse (en nits) très disparates dans une même image. Précisions que le HDR est indissociable du HDMI 2.0a annoncé début avril à l’occasion du salon professionnel NAB. Plus généralement, le HDMI 2.0a devrait être largement associé au Blu-ray UHD afin de bénéficier de toutes ses spécificités.

On notera que la BDA n’a pas évoqué le volet restitution sonore dite de nouvelle génération. Si on sait que le support d’un format audio spécifique sera optionnel, la question reste malgré tout entière. Quel format audio de nouvelle génération arrivera à s’imposer ?

Parmi les prétendants, il y a le DTS:X, le Dolby Atmos ou encore l’Auro 3D, mais aussi le format européen ADM (Audio Definition Model). Entre complexité (pour les standards orientés objets), coût de licence pour certains et déploiement déjà orchestré parfois (cas du Dolby Atmos par exemple), les incertitudes pèsent.

Le Blu-ray Ultra HD s’accompagnera également du contenu disponible au téléchargement (le poids des fichiers devrait toutefois en refroidir en plus d’un) lors de l’achat d’un disque grâce à la fonctionnalité Ultraviolet.

 

 

(Crédit image @BDA)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur