Blu-ray Ultra HD : les premiers films annoncés et des interrogations

AccessoiresMarketingPoste de travail
6 1

Alors que les spécifications du Blu-Ray Ultra HD sont finalisées depuis mai dernier, les premiers films qui sortiront dans ce nouveau format sont maintenant connus.

En mai 2015, la Blu-ray Disc Association (BDA) annonçait avoir finalisé les spécifications du Blu-ray Ultra HD (4K), qui se caractérise par une image définie en 3840 par 2160 pixels (soit 4 fois plus de pixels affichés que pour la Full HD / 1080p).

C’est au tour des studios de dévoiler leur première salve de films qui seront édités dans ce nouveau format de disque optique.

C’est le cas de Warner Bros., qui indique que, début 2016, ses premiers Blu-ray Ultra HD seront ceux de :

  • Mad Max : Fury Road
  • La Grande Aventure Lego
  • Pan

Ils seront rapidement suivis de ceux de « Man of Steel » et de « Pacific Rim ». D’ici à fin 2016, le studio prévoit d’éditer 35 titres dans ce format.

Il est intéressant de noter que le HDR (High Dynamic Range) sera supporté, tout comme le son Dolby Atmos sur certains titres non précisés.

Sony Pictures Home Entertainment (SPHE) n’est pas en reste et a également dévoilé son catalogue de Blu-ray Ultra HD prévu pour 2016.

Parmi les titres annoncés, les premiers films seront :

  • The Amazing Spider-Man 2
  • Salt
  • Hancock
  • Chappie
  • Délire Express
  • Les Schtroumpfs 2

Ils seront suivis de : Fury, Capitaine Phillips, Tigre et Dragon, Men in Black, Ghostbusters, Le Cinquième Élément, Bad Boys, Da Vinci Code, Dracula, Leon, Lawrence d’Arabie, Le Pont de la rivière Kwaï, Les Canons de Navarone, Taxi Driver, Monsieur Smith au Sénat

Certains de ces titres supporteront le HDR, ainsi que les codecs audio de nouvelle génération, Sony citant le DTS:X.

La question reste donc entière sur les formats audio de nouvelle génération. Pour l’heure, il semble qu’aucun standard ne se soit imposé. Or, les prétendants sont nombreux, avec le DTS:X, le Dolby Atmos, l’Auro 3D ou encore le format européen ADM (Audio Definition Model).

Entre complexité (pour les standards orientés objets), coût de licence pour certains et déploiement déjà orchestré parfois (cas du Dolby Atmos par exemple), les incertitudes pèsent.

Pour rappel, le Blu-ray Ultra HD, c’est avant tout une plus grosse capacité de stockage pour accueillir les films définis en 4K. On passe d’un espace de stockage allant de 25 Go (simple couche) à 50 Go (double couche) pour les actuels Blu-Ray à des capacités de 66 Go (double couche) et 100 Go (triple couche).

Au-delà du nombre de pixels multiplié par 4 (par rapport à la Full HD), le nouveau format se présente avec une plage de couleurs étendue, la prise en charge du HDR (High Dynamic Range) et une cadence d’affichage pouvant atteindre 60 ips (images par seconde).

Pour rappel, la 4K HDR se traduit par des images plus contrastées avec des niveaux d’intensité lumineuse (en nits) très disparates dans une même image.

Précisions que le HDR est indissociable du HDMI 2.0a, annoncé début avril à l’occasion du salon professionnel NAB.

Quant aux lecteurs de Blu-ray Ultra HD, ils devraient être dévoilés à l’occasion du CES de Las Vegas, qui débute le 6 janvier 2016. Reste à en connaître les tarifs, ainsi que ceux des Blu-ray Ultra HD.

(Crédit image : Lauren Elisabeth, Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur