Blu-ray Ultra HD : les spécifications sont finalisées

AccessoiresPoste de travail
ultra-hd-blu-ray
4 14

La Blu-ray Disc Association (BDA) annonce avoir finalisé les spécifications du Blu-ray Ultra HD (4K), soulevant au passage quelques questions.

Les fabricants proposent désormais des modèles de téléviseurs HD supportant la définition Ultra HD (UHD) ou 4K (définition de 3840 par 2160 pixels). Il restait à associer associer un disque optique capable de lire du contenu dans cette définition, sans avoir à passer par les services de streaming via Internet.

Ce sera bientôt le cas puisque la Blu-ray Disc Association a finalisé les spécifications du standard Blu-ray Ultra HD.

Les fabricants d’électronique grand public pourront ainsi à partir de cet été acquérir une licence auprès de la BDA pour proposer des lecteurs de Blu-ray UHD avant la fin de l’année.

Panasonic avait pris les devants dès le dernier CES en dévoilant un prototype basé sur un brouillon des spécifications.

Le Blu-ray Ultra HD, c’est avant tout une plus grosse capacité de stockage pour accueillir les films définis en 4K. On passe d’un espace de stockage allant de 25 Go (simple couche) à 50 Go (double couche) pour les actuels Blu-rays à des capacités de 66 Go (double couche) et 100 Go (triple-couche).

La BDA annonce par ailleurs que les lecteurs de Blu-ray Ultra HD seront rétro-compatibles avec les actuels Blu-rays.

Au-delà du nombre de pixels multiplié par 4 (par rapport à la Full HD), le nouveau format se présente avec une plage de couleurs étendue, le support du HDR (High Dynamic Range) et une cadence d’affichage pouvant atteindre 60 ips (images par seconde). Pour rappel, la 4K HDR se traduit par des images plus contrastées avec des niveaux d’intensité lumineuse (en nits) très disparates dans une même image.

Des téléviseurs supportent déjà cette technologie et Amazon a annoncé l’arrivée de contenu dit « 4K HDR » sur Amazon Prime Instant Video (Netflix suivra dans le courant de l’année).

Précisions que le HDR est indissociable du HDMI 2.0a annoncé début avril à l’occasion du salon professionnel NAB. Plus généralement, le HDMI 2.0a devrait être largement associé au Blu-ray UHD afin de bénéficier de toutes ses spécificités.

Reste le volet de la restitution sonore dite de nouvelle génération. La BDA annonce que le Blu-ray UHD supportera également des « formats sonores de nouvelle génération orientés objets et immersifs ».

Une belle promesse qui doit désormais composer avec les différents formats en compétition, la BDA indiquant que le support d’un format audio spécifique sera optionnel. La question reste malgré tout entière quant au format audio de nouvelle génération qui réussira à s’imposer.

Parmi les prétendants, il y a le DTS:X, le Dolby Atmos ou encore l’Auro 3D, mais aussi le format européen ADM (Audio Definition Model). Entre complexité (pour les standards orientés objets), coût de licence pour certains et déploiement déjà orchestré parfois (cas du Dolby Atmos par exemple), les incertitudes pèsent.

Le Blu-ray Ultra HD s’accompagnera également du contenu disponible au téléchargement (le poids des fichiers devrait toutefois en refroidir en plus d’un) lors de l’achat d’un disque grâce à la fonctionnalité Ultraviolet.

A l’occasion de cette annonce, la BDA a également dévoilé le logo du Blu-ray Ultra HD.

Blu-ray_UHD_Logo

(Crédit image @BDA)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur