Blue Coat lance une solution antispyware matérielle

Cloud

Spyware Interceptor s’affiche comme une solution préventive aux logiciels espions et destinée aux réseaux de moins de 1 000 postes.

Lundi 25 avril, la veille de l’ouverture de la conférence Infosecurity qui se déroulera à Londres, la société de sécurité Blue Coat présentera une nouvelle solution antispyware pour le moins originale. Spyware Interceptor est, selon son concepteur, le premier boîtier externe dédié à la chasse aux logiciels espions et destiné aux réseaux de moins de 1 000 postes. Ce boîtier à façade bleu qui vient s’installer entre le routeur/firewall et le réseau informatique de l’entreprise agit de manière préventive.

Selon Blue Coat, Spyware Interceptor arrête tous les logiciels espions connus et inconnus. Il est en mesure de détecter les spyware présents sur les postes informatiques mais leur destruction est laissée à la charge de l’administrateur. Mieux, il permet la navigation sur des pages web infectieuses sans risquer la contamination. Dérivé des solutions ProxySG de la société californienne, l’outil exploite la technologie SCOPE (Spyware Catching Object Protection Engine).

Scope s’appuie sur dix règles pour filtrer les applications indésirables : listes blanches et noires, référencement des sites connus pour installer des spywares, analyse des fichiers pour vérifier une éventuelle modification, etc. Toujours selon Blue Coat, Spyware Interceptor permet de se passer de solutions logicielles de détection et d’effectuer des nettoyages réguliers sur chaque PC. Disponible à partir du 31 mai, Spyware Interceptor sera commercialisé à partir de 2 295 euros auquel auxquels il faut ajouter 695 euros de licence annuelle pour 100 postes clients.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur