Bluefin : garant de l’interopérabilité du stockage

Cloud

Contre l’hétérogénéité des solutions de stockage, une douzaine de sociétés propose Bluefin, un standard visant à garantir l’interopérabilité des solutions dans le domaine des réseaux de stockage (SAN).

Après l’heure des partenariats, les acteurs du monde du stockage passent à l’interopérabilité. Le concept n’est pas nouveau, mais les acteurs franchissent aujourd’hui un nouveau pas. Près d’une douzaine d’entre eux dont les plus importants, EMC, HP, Hitachi, BMC, Computer Associates, Sun, IBM… viennent de créer un standard appelé “bluefin” afin de rendre plus facile la gestion des solutions de stockage en milieu hétérogène.

Bluefin permet aux utilisateurs de mieux gérer des serveurs de stockage, les lecteurs de bande et des commutateurs en établissant une interface commune pour l’administration du système. La solution est issue du standard CIM (Common Information Model) qui rend possible une administration à distance en s’appuyant sur XML et HTTP. Bluefin est soumis à l’approbation de la Storage Networking Industry Association (SNIA), un regroupement de 300 acteurs créé en 1997 dans le but de travailler sur la standardisation des solutions SAN afin de permettre de fédérer des réseaux de stockage conçus par des constructeurs différents.

Un passage obligé

Ce type de solutions logicielles permettant une réelle interopérabilité entre des équipements de réseaux de stockage (SAN) différents s’impose pour ces acteurs. L’industrie du stockage a été durement secouée par le ralentissement économique et la diminution des dépenses technologiques de beaucoup d’entreprise. Les acteurs se sont donc lancés dans une coûteuse guerre des prix. Et pour rester dans la course, ces sociétés se sont donc naturellement tournées vers des solutions de type logiciel pour augmenter leur marge. Le leader de l’industrie EMC, par exemple, a besoin de standards communs pour des interfaces de logiciel parce qu’il vend très peu de logiciel aux clients qui n’emploient pas le matériel EMC. Le leader du stockage a par ailleurs lancé l’an passé une plate-forme capable de faire communiquer, à terme, toutes les composantes d’un système de stockage, quelle que soit leur marque (voir édition du 6 novembre 2001).

Nul doute que la prochaine édition du Storage Networking World qui se déroule le 5 juin à Cannes sera l’occasion pour ces acteurs d’exposer leurs vues et inciter le plus grands nombres d’eux à adopter cette norme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur