Bluefin poussé par l’alliance IBM/HP

Cloud

HP profite de son rapprochement avec Compaq pour signer un accord dans le domaine de l’interopérabilité des solutions de stockage avec IBM. Ce dernier avait, par le passé, signé un tel accord avec Compaq. Le but est d’arriver au plus vite à implémenter la technologie Bluefin afin de concevoir des solutions interopérables. Sun, de son côté, annonce d’ores et déjà une solution intégrant Bluefin.

Hewlett-Packard continue d’harmoniser sa stratégie avec celle de Compaq. La firme de Palo Alto vient de signer un accord avec IBM dans le domaine des solutions de stockage afin d’offrir une meilleure interopérabilité entre les solutions. Cette annonce repose en fait sur un précédent accord conclu entre IBM et Compaq (voir édition du 10 juillet 2000). L’accord devait permettre une compatibilité entre leurs produits de stockage. IBM commercialisait ainsi le système de virtualisation de système de stockage Versator ainsi que les systèmes de stockage sur disque dur de Compaq. Ce dernier vendait alors les serveurs de stockage pour entreprises Shark et le logiciel de gestion de système Tivoli d’IBM. Mais, surtout, l’accord devait permettre de favoriser l’adoption de standards en matière de réseaux de stockage. Les deux sociétés entendaient divulguer leurs technologies respectives.

Bluefin comme clé de voûte

IBM et HP veulent ainsi travailler en commun pour être capables d’intégrer au plus vite la norme Bluefin (voir édition du 24 mai 2002). Cette technologie permet aux utilisateurs de mieux gérer des serveurs de stockage, les lecteurs de bande et des commutateurs en établissant une interface commune pour l’administration d’un système hétérogène. La solution est issue du standard CIM (Common Information Model) qui rend possible une administration à distance en s’appuyant sur XML et HTTP.

Ce n’est pas la première fois que HP passe un accord de cette nature. Récemment, il a signé avec un EMC un accord de coopération dans le domaine des systèmes de stockage hétérogènes (voir édition du 18 juillet 2002). HP estime que ce modèle d’interopérabilité devrait être largement répandu dans le secteur d’ici le début de l’année prochaine.

Sun prend une avance symbolique

De son côté, Sun dispose d’une petite longueur d’avance avec son nouveau produit StorEdge Enterprise Storage Manager (ESM). Son logiciel d’administration de réseaux de stockage est en effet le premier à intégrer le standard Bluefin. La solution peut ainsi être pilotée depuis une interface Web à partir de n’importe quel système. Reste que l’avance est surtout symbolique. En effet, rares sont encore les constructeurs à avoir implémenté le protocole Bluefin dans leurs solutions. Ce qui veut dire que les utilisateurs devront toujours passer par des API propriétaires pour administrer les solutions des différents constructeurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur