Bluetooth : Apple et Passif Semiconductor sont sur la même longueur d’onde

Régulations
bluetooth-apple-passif-semiconductor

Apple renforce ses visées stratégiques sur le marché des accessoires connectés avec l’acquisition de Pasif Semiconductor, spécialiste des puces Bluetooth Low Energy (BLE).

Apple, qui cherche à prendre plus sensiblement position sur le marché prometteur des accessoires intelligents (“wearable technologies”), consolide ses compétences en matière de puces radio avec l’acquisition de Passif Semiconductor.

Fondée voici quelques années par deux étudiants de l’Université de Californie (à Berkeley), cette société spécialisée dans la conception de circuits électroniques dédiés la transmission sans fil a concentré ses travaux sur le profil “Low Energy” du Bluetooth 4.0.

“La marque à la Pomme” a confirmé cette acquisition tout en restant laconique, mais ses motivations ne font guère de doute : maîtriser ce domaine est essentiel pour développer des appareils connectés fonctionnant sur batterie.

En tête de liste, la potentielle iWatch, qui pourrait interagir avec les terminaux iOS… par liaison Bluetooth.

Il n’est pas exclu que le savoir-faire de Passif Semiconductor soit mis en oeuvre à une échelle plus globale, en l’occurrence sur l’iPhone, l’iPad ou encore les MacBook Pro et Air.

A Cupertino, la sphère des semi-conducteurs était jusqu’alors chapeautée par le vice-président senior Bob Mansfield, qui n’occupe plus ce poste depuis sa récente nomination en tant que responsable des “projets spéciaux”.

Ce rachat fait suite à ceux de P.A. Semi (société fabless spécialisée dans la conception de processeurs, reprise en avril 2008 pour 278 millions de dollars), d’Intrinsity (absorbée en avril 2010 pour 121 millions de dollars) et d’Anobit (société israélienne spécialisée dans la mémoire flash, acquise pour 390 millions de dollars en décembre 2011).

Aucun montant n’a été précisé pour cette transaction. Il est néanmoins question, comme le note Silicon.fr, d’une tentative de rachat antérieure, de l’ordre de 5 millions de dollars.

Au-delà du hardware, Apple diversifie ses investissements.

Témoin les acquisitions successives – annoncées mi-juillet – de HopStop.com et Locationary, éditeurs de solutions de cartographie. En mars dernier, la réflexion s’était portée sur la géolocalisation en intérieur, avec WiFiSlam.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous l’histoire d’Apple ?

Crédit photo : Alexander Kirch – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur