Bluetooth passe en version 1.2

Mobilité

En facilitant la cohabitation avec le Wi-Fi et en simplifiant la connexion des appareils entre eux, la nouvelle version de Bluetooth vise à faciliter son implémentation dans les appareils grand public.

Le 5e congrès d’Amsterdam, qui a clos ses portes le 20 juin 2003, a été l’occasion pour le consortium Bluetooth de présenter la nouvelle version de la technologie de communication radio à courte portée. Plus qu’une véritable version innovante, la 1.2 s’attache à combler les failles, ou perfectionner les fonctionnalités, de la 1.1. Objectif, simplifier l’usage de la “dent bleue” afin de facilité sa pénétration du marché grand public. Ainsi, si l’on retrouve du Bluetooth dans un millier de produits (souris, téléphones mobiles, équipement automobile), le consortium vise, avec la version 1.2, à étendre son usage aux appareils de grande consommation comme les téléphones mobiles, les casques, assistants personnels, baladeurs MP3, appareils photo numériques, ordinateurs portables, etc.

5 minutes à compter du déballage

Ainsi les temps de connexion devraient être réduits, la qualité vocale a été améliorée, la cohabitation facilitée avec d’autres technologies basées sur la même bande de fréquence des 2,4 GHz (le Wi-Fi 802.11b et 802.11g essentiellement mais aussi les fours à micro-ondes) grâce à l’implémentation du procédé baptisé Adaptative Frequency Hoping (AFH) qui permettra de ne pas émettre dans les parties occupées du spectre radio.

Mais c’est surtout la compatibilité entre les différents matériels que la version 1.2 promet de renforcer. Contrairement au Wifi, deux appareils pourtant estampillés Bluetooth pouvaient ne pas se “reconnaître” entre eux à cause de profils mal définis. Le consortium met ainsi des “guides d’implémentation” à l’attention des industriels dans un premier temps (du grand public dans un second temps). Ces guides définissent des profils standards ainsi que des caractéristiques optionnelles pour garantir l’interopérabilité des équipements actuels ou futurs. L’objectif étant la reconnaissance mutuelle des appareils Bluetooth dans “un délai de 5 minutes à compter du déballage”. Ce sera le minimum si Bluetooth veut espérer s’imposer face au Wi-Fi, même si les deux technologies ne visent pas les même équipements. Les premiers appareils bénéficiants de la 1.2 devraient apparaîtrent avant la fin de l’année. Ils devraient être compatibles avec les modèles 1.1.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur