BMC Software rachète Marimba

Cloud

Poursuivant une stratégie d’acquisition, BMC Software rachète l’éditeur Marimba, fournisseur d’outils de gestion des applications.

BMC Software a annoncé le rachat pour 239 millions de dollars, au comptant, de l’éditeur Marimba, promoteur à la fin des années 90 du concept du “push”, reconverti après l’éclatement de la bulle Internet en spécialiste de la gestion des évolutions logicielles et de la télédistribution d’applications. Le produit de Marimba sera intégré dans l’un des deux produits phares de BMC, le logiciel de help desk Remedy, lui aussi issu d’une acquisition réalisée en novembre 2002. L’autre produit phare de BMC est l’outil d’administration de systèmes Patrol. Depuis deux ans, BMC mène une politique d’acquisition, rachetant il y a un an pour un peu plus de 40 millions de dollars le Belge IT Masters. Les produits de ce dernier permettent de modéliser les composants du système informatique et de connaître l’impact d’une panne d’un serveur, du réseau, d’une base de données… sur les processus de l’entreprise.

En d’autres termes, il s’agit de traduire en langage métier les aléas techniques. Ce domaine, relativement nouveau, s’appelle le BSM (business service management). Pour Marimba, l’adossement à un grand éditeur était inévitable, surtout depuis que deux de ses principaux concurrents ? ON Technology (voir édition du 27 octobre 2003) et Novadigm ? ont été racheté respectivement par Symantec au mois d’octobre dernier et HP. Au premier trimestre 2004, Marimba a réalisé un chiffre d’affaires de 8,3 millions de dollars et perdu 1,2 million. Le prix payé par BMC souligne l’enjeu stratégique que revêt cette acquisition, même si Marimba apporte 52,9 millions de dollars de cash, ce qui ramène le prix payé par BMC à 187 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur