Bookeen : Robinson Crusoé a trouvé sa liseuse sous le soleil

MobilitéTablettes
2 1

Associé à Sunpartner Technologies, Bookeen dévoile la couverture Leaf Solar Cover pour recharger sa liseuse Cybook Ocean grâce au soleil.

En avril, une rumeur prêtait à Amazon l’intention de lancer une liseuse Kindle à recharger avec l’énergie solaire. La firme de Jeff Bezos disposerait d’un projet dans ce sens (« Sunkiss ») mais c’est finalement le fabricant high-tech français Bookeen qui dégaine en premier.

La coque Leaf Solar Cover – c’est son nom – est exclusivement destinée à couvrir la liseuse Cybook Ocean de Bookeen, un modèle haut de gamme avec écran de 8 pouces et éclairage FrontLight (pour une lecture dans l’obscurité) proposée à 189 euros.

Elle est commercialisée depuis mi-septembre au tarif de 59,99 euros TTC sur le site Internet de Booken.

Carrefour déclinera également cette couverture solaire pour sa liseuse Nolimbook XL (avec écran de 8 pouces). En 2013, le groupe de grande distribution s’était associé avec Bookeen pour la commercialisation de deux liseuses.

Des cellules photovoltaïques en forme de feuille d’arbre

On avait eu un petit aperçu lors du dernier Mobile World Congress. Bookeen et Sunpartner Technologies avaient déjà annoncé leur intention de lancer la première couverture solaire pour liseuse utilisant Wysips Graphics.

C’est l’une des quatre technologies photovoltaïques (c’est-à-dire générée à partir du rayonnement solaire) développée par Sunpartner Technologies (start-up basée à Aix-en-Provence). Elle transforme tout support en surface capable de produire de l’énergie photovoltaïque.

Dans le cas de la Leaf Solar Cover, les cellules sont dissimulées sous un design représentant une feuille d’arbre. Un clin d’oeil au papier mais aussi à la photosynthèse naturelle.

Recouvrant une surface de 125 cm², la couverture solaire pour la Cybook Ocean de Bookeen n’a besoin que d’une heure d’exposition, si tant est que la luminosité soit suffisante (c’est-à-dire de 25 000 lux* au moins), afin d’ajouter une journée d’autonomie à la liseuse.

Plus exactement, il s’agit de 30 minutes de lecture quotidienne glanées, le reste correspondant à la consommation de la liseuse en veille.

solar-leaf-cover_bookeen_c

« Grâce aux progrès réalisés en matière de récupération d’énergie et à l’exceptionnelle frugalité des écrans à encre électronique, Bookeen permet de rendre pour la première fois au monde une liseuse pratiquement autonome grâce à une charge permanente via la lumière », commente Michael Dahan, fondateur de Bookeen, cité dans le communiqué.

« Vous pouvez désormais partir sur une île déserte avec votre liseuse. » Un cadeau pour le Robinson Crusoé des temps modernes.

solar-leaf-cover_bookeen_dDe son côté, Ludovic Deblois, P-DG de Sunpartner Technologies, compte « rendre n’importe quelle surface intelligente et apporter de nouvelles fonctionnalités aux objets grâce à l’énergie solaire avec pour ambition d’offrir de vrais bénéfices aux utilisateurs, plus de confort, de liberté, et d’autonomie. »

La start-up s’est d’ores et déjà illustrée en équipant un prototype de smartphone antichoc et robuste signé Kyocera doté d’un écran full HD de 5 pouces en y intégrant sa technologie photovoltaïque. Il lui suffit de trois minutes d’exposition à la lumière pour gagner une minute de communication téléphonique.

Dans le domaine des wearable technologies, Sunpartner s’est aussi mise en avant avec la start-up Neowatch qui a lancé la smartwatch Névo Solar financée avec succès via la plateforme de Crowdfunding IndieGoGo.

*Lux : unité de mesure de l’éclairement lumineux

(Crédit photo : @Bookeen)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur