BoostSQL 4.4 accélère les WAN

Cloud

BoostWorks n’annonce pas de nouveauté technologique pour BoostSQL. Mais une version 4.4 aux performances optimisées pour les entreprises travaillant, par exemple, avec des sites distants.

BoostWorks annonce la version 4.4 de BoostSQL pour pallier aux lenteurs de transmission sur les WAN (Wide Area Network, les liaisons longues distances). BoostWorks, l’ex Synchronix Software fondé en 1989, offre une gamme de produits de transferts de données sur les réseaux allant du surf rapide avec sa solution BoostWeb Optimizer (voir édition du 16 septembre 1999) jusqu’à l’accélération de réseau pour l’architecture client/serveur avec BoostSQL. Aussi, comme tous les produits de Bootsworks, la dernière version de BoostSQL s’appuie sur la technologie propriétaire INA (Intelligent Network Acceleration) et le CRC32 (Cyclic redundancy code, utilisé pour valider la cohérence des données dans le protocole de transmission TCPIP). Et procède par étape : l’analyse du type de trafic, l’optimisation via une technologie de cache et de proxy qui prend en compte les mises à jour, le traitement des transactions, la compression dynamique et la mémorisation, c’est à dire l’analyse des requêtes et des données dans le cache. Principale différence avec sa version antérieure ? BoostSQL 4.4 promet de réduire de 80 % les flux d’informations sur l’ensemble du système, sans modification du contenu des messages, et de 30 % le temps de réponse des applications d’entreprise.

Nul besoin de modifier les équipements matériels ni logiciels, BoostSQL est compatible avec les bases de données du marché (Sybase, MS SQL Server, CA-Ingres, Informix, Oracle 7-8 et Progress) les outils de développement (Developper/2000, Business Object, NSDK, Visual), les systèmes Windows NT et Unix et les systèmes propriétaires (avec serveur proxy). Pour 50 postes, la licence BoostSQL est disponible dès à présent à 2 100 francs HT.

Pour en savoir plus : BoostWorks


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur