La Bourse ou l’IT : Dell a fait son choix

BourseEntrepriseRégulations
dell-retrait-bourse-mickael-dell

C’est officiel : Dell quitte la Bourse en initiant une méga-opération de type LBO à hauteur de 24,4 milliards de dollars. Une tactique visant à redessiner plus facilement sa stratégie IT.

C’est un “nouveau chapitre” pour Dell, qui a décidé de se retirer de la Bourse. Rappelons que son introduction en Bourse remonte à …1988.

L’opération de retrait de la Bourse a été confirmée dans la journée de mardi (5 février) alors que la rumeur enflait plusieurs semaines.

Michael Dell voulait extirper son groupe des contraintes imposées sur les marchés financiers et tenter de reprendre la main en vue d’un repositionnement global.

Par quelle technique ? Elle tient en trois lettres. LBO pour Leveraged Buy-Out*.

Une opération à 24,4 milliards de dollars (environ 18 milliards d’euros). Le plus gros LBO mené depuis le début de la crise financière en 2008, selon Reuters.

Associé au fonds d’investissement Silver Lake mais aussi à Microsoft, Michael Dell propose de racheter chaque action Dell au prix de 13,65 dollars en numéraire.

Ce qui constituerait une petite prime par rapport à la valeur du titre actuellement.

Dans les détails, le fondateur et patron de Dell garantit ce financement en cash et en titres Dell qu’il détient en tant qu’actionnaire du groupe mais aussi en qualité de propriétaire du fonds MSD Capital.

Silver Lake arrive en soutien en rachetant en cash les actions du groupe. Le fonds d’investissement joue un rôle crucial dans le dispositif. Au point de prendre le contrôle du groupe lorsque le LBO arrivera à son terme.

De son côté, Microsoft accorde à Dell un prêt de deux milliards de dollars et des crédits sont octroyés par quatre banques d’affaires (Barclays, Bank of America Merrill Lynch, Credit Suisse et RBC Capital).

L’opération devrait être bouclée d’ici la fin du deuxième trimestre de l’exercice 2014 de Dell (échéance juin 2014 a priori).

Après la tactique financière, le groupe texan devrait entrer dans une révision stratégique opérationnelle.

Et accentuer sa mutation en passant du statut historique de fabricant de PC à celui de fournisseur de services IT intégrés (serveurs, stockage, cloud…).

*Le LBO pour Leverage Buy-Out est un terme générique désignant un montage juridico-financier de rachat d’entreprise par effet de levier. C’est-à-dire par recours à un fort endettement bancaire (source : LaFinancePourTous).

Quiz : Etes-vous calé en périphériques de stockage ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur