Bouygues met un pied dans les réseaux régionaux haut débit

Mobilité

Une filiale du groupe de BTP a acquis l’opérateur Axione qui exploite des réseaux locaux dans le cadre de délégations de service public.

C’est en toute discrétion que ETDE, filiale électricité et maintenance du groupe Bouygues Construction, a annoncé le 29 septembre le rachat d’Axione et des cinq sociétés concessionnaires de délégations de service public (DSP) de réseaux haut débit dont Axione est actionnaire (Pau, Loire, Sarthe, Maine-et-Loire et Limousin). Le montant de l’acquisition n’a pas été dévoilé.

Axione est un opérateur neutre spécialisé dans la maîtrise des réseaux haut débit à destination des industriels (opérateurs, FAI, entreprises…) et qui travaille dans le respect des obligations de service public.

Une couverture de trois millions d’habitants

Bénéficiaire d’une licence d’exploitation de réseaux de télécommunications ouverts au public (L. 33-1), Axione couvrira plus de 3 millions d’habitants et 120 000 entreprises “dès que seront réalisés les 2 600 km de réseaux et installés les antennes et les équipements actifs”.

Axione, qui compte une cinquantaine de collaborateurs, déploie notamment 36 000 prises FTTx (fibre optique) dans l’agglomération de Pau et dégroupe 56 NRA (noeud de raccordement des abonnés au réseau) à travers l’activation du réseau Melisa du département du Maine et Loire.

De son côté, ETDE conçoit, installe et maintient des réseaux d’énergie (électricité, eau, gaz…) et assure l’éclairage public de 10 millions d’habitants en France et à l’international, notamment au travers de délégations de service public ou de partenariats public-privé.

En lui permettant de renforcer sa présence auprès des collectivités locales, l’acquisition d’Axione s’inscrit dans la logique industrielle de la filiale de Bouygues créée en 2002. Les collectivités locales et territoriales représentent 50 % du chiffre d’affaires d’ETDE.

Vers une stratégie d’opérateur intégré ?

A travers Axione, ETDE va donc pouvoir couvrir les travaux importants de génie civil, notamment pour la pose de fibres optiques, d’antennes télécom et WiMax. De plus, ETDE accède ainsi aux contrats de maintenance des réseaux et des équipements associés. La filiale profite ainsi des concessions des DSP généralement signées sur 20 ans pour renforcer son portefeuille d’activités récurrentes liées à l’exploitation de ces réseaux haut débit.

D’un côté Axione, un exploitant “neutre” de réseaux haut débit, de l’autre ETDE, filiale d’un groupe qui dispose d’un opérateur à travers Bouygues Télécom. De là à penser que Bouygues chercherait à devenir un opérateur intégré (fixe, mobile, Wimax…)…mais l’annonce officiel de l’acquisition nous laisse sur notre faim.

“La complémentarité de nos deux sociétés nous permet aujourd’hui de consolider notre présence auprès de nos clients collectivités locales et territoriales en leur proposant une offre globale de conception, construction, exploitation et maintenance de leurs réseaux haut débit”, indique Gaëtan Desruelles, PDG d’ETDE.

Selon le dirigeant, l’objectif de l’acquisition d’Axione se limiterait à renforcer l’activité de la société, sans présager d’une future stratégie plus globale en matière de télécommunications. Aucun des deux acteurs concernés n’a répondu à nos appels dans la journée de lundi pour préciser leurs ambitions .


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur