Bouygues Telecom : les 550 boutiques dans l’escarcelle de Free ?

EntrepriseFusions-acquisitionsOpérateursRéseaux
bouygues-4g-illimitee
3 0

Dans le cadre de son rachat par Orange, Bouygues Telecom pourrait céder son réseau de 550 boutiques à Free.

Les 550 boutiques du réseau commercial Bouygues Telecom tomberont-elles dans l’escarcelle de Free ?

Les discussions en ce sens se seraient intensifiées entre les maisons mères des deux opérateurs, à en croire Europe 1.

Ces négociations s’inscrivent dans le cadre du rapprochement pressenti entre Orange et Bouygues Telecom. Leur avancée fait écho à l’échéance du 31 mars 2016, que les deux groupes se sont fixée pour trouver un accord qui satisfasse aussi bien l’ensemble des acteurs du marché que l’Autorité de la concurrence.

Une telle issue serait surprenante si on considère que les dirigeants d’Iliad ont jusqu’alors clairement laissé entendre qu’ils n’étaient pas intéressés par des magasins « physiques », l’essentiel des recrutements de Free se faisant par Internet.

En intégrant les 550 boutiques Bouygues Telecom, le dernier arrivant sur le marché mobile disposerait de 600 sites de distribution avec, à la clé, un changement potentiel de modèle commercial… mais aussi des frais de fonctionnement.

Il lui faudrait en l’occurrence reprendre quelque 2 000 salariés de Bouygues Telecom et ainsi augmenter ses effectifs d’un tiers, pour passer à 8 000 personnes.

Un gros effort à 2 milliards d’euros pour profiter d’un marché à trois opérateurs, promesse d’une certaine stabilité des prix et de marges en conséquence plus grasses, comme le souligne Silicon.fr.

C’est aussi cette perspective qui pousserait SFR à investir 4 milliards de dollars pour reprendre clients (particuliers, entreprises) et fréquences.

Tout dépendra néanmoins de la signature d’un accord entre Orange et Bouygues Telecom.

Les discussions devraient se prolonger ce mercredi. Les deux opérateurs auraient prévu de convoquer un conseil d’administration ce soir à 19 h.

L’un des points encore en négociation serait la valorisation de Bouygues Telecom : sa maison mère la situerait à 6 milliards d’euros, mais en voudrait 10 milliards. Soit le montant que Patrick Drahi (Numericable-SFR) avait proposé, sans succès en juin dernier, à Martin Bouygues.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur