Bouygues Telecom lance enfin la 3G+ pour ses clients pros et résidentiels

Mobilité

L’opérateur mobile sort ses premières offres 3G+ la semaine prochaine. Mais les premières formules ne réservent pas de surprises.

C’était attendu : Bouygues Telecom va lancer le 19 novembre une nouvelle offre de téléphonie mobile en 3G+. L’opérateur se plie in extremis à l'”ultime” date limite fixée en juillet par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) pour le lancement des offres liées à la licence UMTS qu’il a acquise en 2002. Son réseau 3G+ couvrira onze grandes villes* dans un premier temps, soit 20% de la population française. Et sa couverture sera étendue à 70% de la population d’ici fin 2009.

Deux forfaits seront offerts pour les clients grands publics et professionnels. D’un montant de 29,90 à 34,90 euros par mois (sur 12 ou 24 mois), le premier donne droit à 200 Mo de données téléchargées. Facturé de 69 à 74 euros par mois (sur 12 ou 24 mois), le second est un forfait “illimité”. Les abonnés n’auront ensuite qu’à intégrer une clef USB ou une carte data compatible HSUPA à leur ordinateur portable pour se connecter au réseau 3G+.

Pour ce qui est du réseau, le troisième opérateur mobile français se targue de déployer simultanément son réseau aux normes “HSUPA [High Speed Uplink Packet Access] et HSDPA [High Speed Downlink Packet Access]. Et donc d’offrir à ses abonnés “le meilleur des deux mondes de la 3G+”. Il affirme qu’il offrira à ses clients, dès le 19 novembre, des débits montants allant jusqu’à 1,4 Mbt/s et des débits descendants susceptibles d’atteindre 4 Mbt/s.

Débits : Bouygues Telecom plus fort que SFR ?

De façon plus surprenante, Bouygues Telecom indique qu’il espère atteindre un débit de 7 Mbt/s à partir de mars 2008. C’est largement supérieur à son concurrent SFR qui annonçait lui récemment sa volonté de parvenir à des débits de 3,6 Mbit/s d’ici cette même échéance.

Contacté par Vnunet.fr, le service de presse de Bouygues Telecom nous indique que ces débits seront obtenus via “un changement de version logicielle sur le réseau” et “une augmentation de la capacité des liens de transmission au niveau des sites radio”.

Reste à voir si le réseau 3G+ de Bouygues Telecom suscitera l’enthousiasme des abonnés. Selon Les Echos, Emmanuel Forrest, directeur général de Bouygues Telecom, a reconnu à l’occasion du lancement de cette offre que les besoins des particuliers sont “encore embryonnaires”. Martin Peronnet, directeur marketing, aurait lui indiqué que “Les bénéfices du réseau 3G ne sont réellement perceptibles que sur les usages réalisés avec un ordinateur portable”. Ce qui explique sans doute pourquoi seuls deux téléphones portables 3G seront commercialisés par l’opérateur à partir du 19 novembre.

* Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Grenoble, Lille, Nantes, Nice, Rouen, Strasbourg et Toulouse


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur