Bouygues Télécom lance l’i-Mode en haut débit

Mobilité

L’opérateur télécoms a présenté sa nouvelle offre Internet mobile à haut débit en Edge. Il propose la gratuité de l’envoi et de la réception des e-mails.

Le point presse, organisé jeudi matin par Bouygues Télécom, aurait pu s’appeler “i-Mode 2.0”. Après avoir importé en novembre 2002 cette technologie d’Internet mobile issue de l’opérateur nippon DoCoMo, la filiale mobile du groupe Bouygues a présenté un nouveau dispositif i-Mode adapté au haut débit. Celui-ci repose sur son réseau GSM/Edge qui couvre 90% du territoire français et qui a été conçu en collaboration avec l’équipementier Nortel.

Certes, le débit de la technologie Edge (120 Kbit/s) est moins important que celui de l’UMTS (250 Kbit/s) mais la couverture est plus large. “On considère souvent Edge comme le réseau du plus pauvre. Je dirais plutôt que c’est le réseau du plus malin”, estime Nonce Paolini, le directeur général délégué de Bouygues Télécom.

Si l’opérateur télécoms semble faire une croix sur un développement important en UMTS, il a revanche déjà prévu la relève avec la technologie HSDPA, dont le déploiement devrait commencer dès l’année prochaine.

L’i-Mode n’est pas mort

L’opérateur mobile lance une offre commerciale attractive pour relancer l’intérêt de l’i-Mode en France face aux développement UMTS de ses concurrents SFR et Orange. En l’état actuel, il recense 1,3 million de clients disposant d’un mobile i-Mode, dont les deux tiers sont considérés comme des utilisateurs réguliers. Par rapport à la base globale des abonnés de Bouygues Télécom (hors cartes prépayées), la part des convertis à l’i-Mode est de 27%.

Une ébauche d”i-Mode haut débit en consommation illimitée

La nouvelle offre de référence, dont la commercialisation va débuter fin octobre, tourne autour d’un “Forfait Haut Débit Illimité” à 9,90 euros par mois. Ce tarif de base comprend uniquement l’accès pour naviguer sur le service i-Mode et ne prend pas en compte les abonnements optionnels pour écouter de la musique sur son mobile ou télécharger des jeux vidéo. Ce forfait n’est pas soumis à un engagement de durée.

Une nouvelle gamme de terminaux compatibles Edge va être mise sur le marché, comprenant notamment le modèle Nec N500i (69 euros) ou le Samsung S500i (129 euros).

Gratuité de la messagerie mobile i-Mode

Côté services, la grande nouveauté concerne la gratuité de l’envoi et de la réception des e-mails (texte, images, vidéos) via son terminal i-Mode. C’est un vrai changement marketing puisque, jusqu’ici, l’utilisation de la messagerie mobile i-Mode était facturée au kilo-octet de données reçues ou envoyées.

Bouygues Télécom recense 178 éditeurs de contenus et 350 sites adaptés à cet univers mobile sur son portail. Parmi les nouveautés, on note l’arrivée du site d’enchères eBay en version i-Mode. Les messageries instantanées sur mobile se multiplient avec l’arrivée de Yahoo Messenger et MSN Messenger dans l’univers i-Mode.

Oui à la la télévision sur mobile, non à la visiophonie

Bouygues Télécom reste attentif aux développements liés à la télévision sur mobile. Si son offre demeure balbutiante en l’état actuel (avec seulement une dizaine de chaînes accessibles en streaming), l’opérateur participe à l’une des expérimentations en cours dans le domaine de la télévision sur mobile, en association avec Orange (voir édition du 13 septembre 2005).

En revanche, certains services mobiles laissent l’équipe dirigeante de Bouygues Télécom de marbre,comme la visiophonie. “Ça ne marche pas et on n’y croit pas”, tranche Benoit Louvet, directeur Multimedia mobile/i-Mode chez l’opérateur. Histoire de se démarquer encore un peu de ses concurrents?

Première apparition publique du nouveau PDG de Bouygues Télécom
Philippe Montagner aurait certainement aimé débarquer en catimini au point presse de Bouygues Télécom. Mais le tout nouveau PDG de l’opérateur mobile a été assailli par les photographes dès son arrivée. Tout au long de la présentation effectuée par son bras droit Nonce Paolini, il est resté au premier rang de l’assistance sans apporter de commentaires publics. Le 12 octobre, le groupe Bouygues, maison mère de Bouygues Télécoms, a officialisé l’arrivée de Philippe Montagner aux commandes de l’opérateur mobile. Jusqu’ici, ce dirigeant occupait les fonctions de directeur général Télécoms et Activités Nouvelles du groupe Bouygues. Il succède à Gilles Pélisson qui vient de démissioner pour prendre la présidence du groupe Accor.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur