Bouygues Telecom refuse de plier face à Free Mobile

MobilitéOpérateursRéseaux

Pour ne pas se laisser distancer par les offres alléchantes de Free Mobile, Bouygues Telecom lance une nouvelle offensive et annonce une baisse de ses forfaits mobiles et même quadruple play.

Ce 27 janvier, Bouygues Telecom a annoncé une nouvelle série de baisses, notamment sur ses forfaits Ideo 24/24 et Eden 24/24.

L’offre quadruple play de l’opérateur s’affiche nettement à la baisse : cette offre comprenant le Tout-en-un Ideo (autour de la Bbox, incluant Internet, téléphonie fixe et TV) couplé au forfait mobile Eden Relax 24/24 (appels, SMS et MMS illimités 24 h / 24 et 500 Mo de data) voit son prix baisser à 59,80 euros par mois, « avec un mobile  à prix avantageux », précise le communiqué de l’opérateur.

Le prix du forfait Eden Relax 24/24, ainsi associé à un Tout-en-un Ideo revient ainsi à 27,90 euros par mois.

Bouygues Telecom annonce que le Tout-en-un Ideo packagé avec le forfait mobile Eden Smartphone 24/24 – comprenant 3 Go de data, les appels illimités 24h / 24, SMS et MMS illimités 24 h / 24 – baisse à 71,80 euros par mois avec un iPhone 4S 16 Go à 149 euros pour les nouveaux clients et 119 euros pour les clients Bouygues.

Ainsi associé à un Tout-en-un Ideo, le prix du forfait Eden Smartphone 24/24 revient à 39,90 euros par mois.

En outre, l’opérateur propose, jusqu’au 31 janvier,  « de 10 à 70 euros de remise immédiate sur certains mobiles et rembourse jusqu’à 150 euros avec les forfaits Eden pour 12 ou 24 mois de réengagement », souligne Silicon.fr.

Par ailleurs, jusqu’au 18 mars, avec tous les forfaits Ideo, les appels illimités vers les mobiles en France métropolitaine sont offerts pendant 24 mois depuis la Bbox. Ce qui revient à une offre avec des appels illimités 24/24 depuis le mobile et la Bbox pour 59,80 euros par mois.

Deux modèles économiques

Richard Viel, directeur délégué de Bouygues Telecom, rappelle qu’un premier alignement sur le prix de Free Mobile avait été appliqué trois jours après le lancement de Free Mobile : l’offre B&You ayant été abaissée à 19,99 euros.

« Il existe clairement deux modèles économiques »,  nous a-t-il commenté au moment de l’annonce de ces baisses.

“D’une part, une offre “nue” sans terminal mobile, sans boutique, sans conseil – où le client se retrouve seul, livré à lui-même. D’autre part, une offre avec subvention du terminal mobile, la mise à disposition de conseillers auprès des clients, des boutiques, un SAV, bref des services tels que EDEN et Ideo”.

“Est-ce nous pouvons proposer les deux modèles ? Oui, Bouygues Télécom propose B&You en illimité – voix et SMS – avec 3 Go de data Internet pour 19,99 euros”.

Par exemple : un iPhone qui vaudrait 720 euros accroit le coût d’un forfait nu de 30 euros par mois pour le terminal. « Quand on compare les offres Eden Smartphone à 59,90 euros par mois ou l’offre Ideo avec les autres solutions du marché, nous pouvons constater qu’elles sont très compétitives. »

 

 Le levier du haut débit
Sur le créneau du haut débit Fixe, Bouygues Telecom revendique une capacité de 20 millions d’accès via le DSL, dont 7 millions de prises via le réseau loué à SFR et prochainement avec Orange.Par ailleurs, s’agissant de la fibre optique, Richard Viel précise : “Nous allons maintenir nos investissements dans la fibre à 100 millions d’euros par an, minimum. Car c’est un actif pour plus de 70 ans. C’est du très long terme. De leurs côtés, d’autres opérateurs semblent ralentir leurs investissements”.“Nous comptons bien rester très compétitifs”, insiste encore Richard Viel. “Cette compétitivité ne peut pas à notre avis passer par des refacturations des appels de terminaisons (TA) entre opérateurs : le quatrième opérateur [Free Mobile] a fait savoir qu’il estimait refacturer le SMS 2,85 centimes, ce n’est pas raisonnable…”, avertit Bouygues Telecom.

 

 

Crédit photo : © Rido – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur