Bouygues Telecom s’ouvre à la 3G + sous la contrainte

Mobilité

L’opérateur entame le déploiement de son réseau HSDPA/3G + en s’adressant en
priorité à ses clients professionnels.

Bouygues Telecom avait jusqu’au 30 avril 2007 pour débuter le déployement de son réseau de téléphonie mobile de troisième génération (3G), selon l’échéance fixée par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep).

Le troisième opérateur français a tenu ses engagements en ouvrant la 3G+, sans pour autant chercher à faire de la publicité autour. “Un certain nombre de clients entreprises disposent déjà de la 3G +, déclare à Vnunet.fr un responsable du service presse de Bouygues Telecom. Le gendarme des télécoms préconisait notamment une couverture d’au moins 20% de la population. “Nous avons remis un dossier à l’Arcep qui s’exprimera en temps utile”, précise notre interlocuteur.

Le service communication de Bouygues Telecom n’est cependant pas en mesure de divulguer les détails de l’architecture du réseau. Néanmoins, il confirme que le réseau 3G s’appuie sur le protocole HSDPA (High Speed Downlink Packet Access). Baptisé 3,5G ou encore 3G+ pour des soins de marketing, le HSDPA se présente comme la nouvelle génération de l’UMTS (Universal Mobile Telecommunications System) mais en proposant des débits plus élevés. La première version de l’UMTS déployée en France était limitée dans les faits à 384 Kbit/s. La 3G+ offre des débits théoriques de 3 Mbit/s et prévoit à terme d’atteindre les 14 Mbit/s.

La 3G+, un “non évènement”

Alors que Orange/France Telecom et SFR ont investi la 3G à travers la norme UMTS depuis 2004, Bouygues Telecom avait préféré patienter en s’appuyant d’abord sur l’Edge, une technologie Internet mobile dite 2,5 G basée sur la norme GSM.

L’Edge ne nécessitait pas d’investissements réseau importants, contrairement à la 3G qui impose la construction d’un nouveau réseau. “Notre réseau Edge couvre 91 % de la population et s’avère largement suffisant pour la majorité des applications “, justifie le service communication de Bouygues Télécom. La majorité des services sauf la télévision sur mobile gourmande en bande passante.

Outre ses obligations contractuelles vis-à-vis de l’Arcep , Bouygues Telecom se voit contraint de suivre les évolutions technologiques pour rester dans la compétition vis-à-vis des services équivalents à ceux de ses concurrents.

SFR et Orange proposent également la 3G+ respectivement depuis l’été et l’automne 2006. Si pour l’heure, la 3G+ constitue un “non événement”, Bouygues Telecom n’en devrait pas moins proposer prochainement des offres dédiées. En attendant, “notre réseau HSDPA poursuit son implémentation et la mise à jour pour nos clients se fera automatiquement.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur