Box inscrit le BtoB dans son ADN et vise toujours la Bourse

Régulations

Box, qui vise une introduction en Bourse à l’horizon 2013, consolide son modèle économique avec une nouvelle formule payante de stockage et partage de fichiers destinée plus particulièrement aux PME.

Sur un marché du stockage en ligne en effervescence, Box confirme sa propension à investir le monde des entreprises.

En quête de leviers de croissance avant une probable entrée en Bourse, la société s’est figuré que les clients professionnels sont d’autant plus appréciés des investisseurs qu’ils sont potentiellement porteurs de marge.

Elle trace ainsi une ligne directrice vers le BtoB et plus précisément les PME, concernées au premier chef par la transition vers le modèle cloud.

Ce fil conducteur passe par l’introduction d’une nouvelle formule payante destinée expressément aux petits groupes de travail : 4 euros par mois et par utilisateur pour 100 Go d’espace.

box-starterLa limite de taille des fichiers passe à 2 Go, contre 250 Mo dans l’offre de base. Parmi les autres plus-values figurent un historique des versions (jusqu’à 25), des statistiques d’accès, un système de verrouillage et le paramétrage de permissions granulaires.

Mais la consolidation du modèle économique implique aussi une attention particulière vis-à-vis des utilisateurs de l’offre gratuite, qui sont près de 15 millions au dernier pointage.

Jusqu’alors, à moins de s’être inscrits dans le cadre de partenariats avec des éditeurs et/ou des opérateurs télécoms (comme avec HTC ou HP à l’époque de la tablette TouchPad), les nouveaux venus bénéficiaient d’un disque virtuel de 5 Go.

Cette capacité est désormais doublée, à 10 Go. C’est plus que les 2 Go de Dropbox, les 7 Gode SkyDrive… et proche des 15 Go offerts par Google, avec Gmail et Drive combinés.

Box cherche aussi à anticiper les tendances liées à la mobilité, avec en toile de fond les enjeux d’une consumérisation progressive de l’IT, une part croissante des salariés utilisant à des fins professionnelles leur équipement personnel.

Cette projection dans l’ère post-PC se traduit par des refontes régulières des clients mobiles pour iOS, Android, BlackBerry… et webOS.

Avec à son actif 180 000 clients professionnels, 14 000 développeurs utilisant ses API et 700 employés, Box serait valorisé à plus d’un milliard et demi de dollars.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les services grand public de cloud computing ?

Crédit illustration : pics4sale – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur