Box lève des fonds en attendant l’IPO

BourseData-stockageEntrepriseLevées de fondsStockage
box-ipo-levee-fonds

Le spécialiste américain du stockage cloud a obtenu un nouveau financement à hauteur de 150 millions de dollars. Un fait assez rare pour une société ayant enclenché sa procédure d’introduction en Bourse.

L’opération est attestée dans un document daté du lundi 7 juillet 2014 : Box a levé 150 millions de dollars.

Désormais valorisé à 2,4 milliards de dollars selon les sources “proches du dossier” qui se sont confiées au Wall Street Journal, le spécialiste américain du stockage en ligne accueille, dans le cadre de cette transaction, deux nouveaux investisseurs à son capital. Le premier n’est autre que Coatue Management, un fonds spéculatif basé à New York, géré par les frères Laffont et distingué par ses récentes prises de participation dans la plate-forme de réservation d’hôtels HotelTonight ou encore le service de partage de messages “éphémères” Snapchat.

Box enregistre également le soutien de la branche capital-investissement de TPG. Actif depuis 1992, ce fonds texan est impliqué dans le financement d’entreprises comme Airbnb (service en ligne d’intermédiation Airbnb pour trouver des bons plans d’hébergement), Burger King, Lenovo, mais aussi les Français Business Objects (spécialiste de la BI racheté par Oracle) et Gemalto (sécurité numérique).

Cette levée de fonds porte à plus de 550 millions de dollars le total des sommes injectées dans Box depuis le démarrage de son activité en 2005. Elle intervient à l’heure où la société dirigée par Aaron Levie prépare le terrain pour une entrée en Bourse. La procédure a été lancée fin mars avec le dépôt d’un document officiel auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC, organisme de contrôle et de réglementation des marchés financiers aux Etats-Unis) en vue d’une introduction pour le NYSE.

L’opération pourrait permettre à Box de lever jusqu’à 250 millions de dollars… Mais elle a déjà été différée à plusieurs reprises, sur fond de baisse de confiance envers les valeurs high-tech. Les marchés restent également dubitatifs face à la santé financière de l’entreprise, qui a creusé ses pertes (168,6 millions de dollars) au cours de son exercice fiscal conclu au 31 janvier 2014.

Tout juste publiés parallèlement à l’annonce de la levée de fonds, les résultats du 1er trimestre de l’année fiscale 2015 (conclu au 30 avril) ne dissipent pas tous les doutes. Box affiche en l’occurrence 38,5 millions de dollars de pertes (contre 34 millions il y a un an), quand bien même son chiffre d’affaires double, à 45,3 millions de dollars.

Cette enveloppe de 150 millions de dollars constitue un matelas idéal pour Box, qui va pouvoir poursuivre la consolidation de son offre en attendant une éclaircie sur les marchés boursiers. Au-delà de la croissance organique et du franchissement imminent du cap du millier d’employés, les acquisitions stratégiques se multiplient. La dernière remonte à la mi-juin, avec Streem, une société californienne connue pour son système de visualisation de contenus en streaming sur les environnements desktop. Pour l’IPO, Aaron Levie vise désormais la période de Thanksgiving (soit début octobre), où le marché “reprend historiquement des couleurs”.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : le cloud computing, ça vous parle ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur