BPEL4WS : vers des services Web plus homogènes

Cloud

Microsoft, IBM et BEA ont souhaité décrire, créer et connecter des activités commerciales dans un environnement de services Web autour de trois spécifications. Le but ? Intégrer plusieurs services Web et ce indépendamment de l’infrastructure informatique des sociétés.

Microsoft, IBM et BEA ont annoncé la publication de trois spécifications autour des services Web, qui devraient apporter plus de souplesse aux échanges commerciaux intra et extra-entreprises. Pour commencer, le trio annonce un nouveau langage, le BPEL4WS pour Business Process Execution Language for Web Services. Basé sur XML, BPEL4WS décrit l’interaction des processus métiers basés sur les services Web, à la fois au sein des entreprises et entre elles. Les entreprises utilisatrices du langage BPEL4WS pourront ainsi définir leurs processus métiers et en garantir l’interopérabilité non seulement à l’échelle de l’entreprise, mais également avec leurs partenaires commerciaux, au sein d’un environnement de services Web.

Mais, surtout, BPEL4WS rend possible l’interopérabilité entre des activités commerciales basées sur des technologies différentes. Les entreprises exploitent ainsi les mêmes processus commerciaux quels que soient les systèmes de leurs clients ou partenaires. A la base de ce langage, on retrouve bien entendu le langage d’IBM, le WSFL (Web Services Flow Language) qui décrit la manière sont les services Web peuvent être combinés et celui de Microsoft XLANG, une spécification de Microsoft pour la description de processus industriels et commerciaux et qui vise à faciliter la gestion des processus longs et complexes. Dernièrement, WebMethods, fournisseur de solutions d’intégration, a annoncé le support de la spécification BPEL4WS.

Gestion et correction des processus

En complément de BPEL4WS, les trois sociétés annoncent aussi WS-Coordination et WS-Transaction qui offrent aux entreprises une méthode pour intégrer plusieurs services Web. L’acronyme WS renvoie d’ailleurs à Web services dont Microsoft use aujourd’hui largement (WS-security, WS routing, WS-Policy, WS-Trust et WS-Privacy…). De plus en plus, les services Web relient un grand nombre de participants au sein d’activités commerciales. Or, explique Microsoft, celles-ci sont souvent complexes dans leur structure et dans leurs relations. C’est là qu’intervient WS-Coordination qui fournit aux développeurs un cadre pour coordonner ces diverses activités en utilisant un ensemble de protocoles de coordination. De son côté, WS-Transaction permet aux entreprises de superviser l’exécution de chacun des processus spécifiques à une activité commerciale. Les entreprises disposent ainsi d’un protocole de transaction modulable, permettant de gérer des opérations cohérentes et fiables entre organisations distinctes dans un environnement de services Web. La spécification permet également de réagir en cas d’échec détecté lors de l’exécution.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur