BPM : SAP souhaite acquérir l’éditeur indien Yasu

Cloud

Après Business Objects, SAP poursuit ses emplettes. Il jette aujourd’hui son dévolu sur un spécialiste indien de l’optimisation des processus métiers.

Au lendemain de son offre de rachat de Business Objects pour 4,7 milliards d’euros, Henning Kagermann, PDG  de SAP, déclarait au Financial Times que son groupe visait d’autres acquisitions. A commencer, donc, par Yasu Technologies, un petit éditeur indien de 120 salariés qui devrait entrer dans son giron d’ici fin octobre, pour un montant non communiqué.

Créé en 1999, Yasu s’est spécialisé dans les solutions de gestion des processus métiers (BPM pour “Business Process Management”). Et plus particulièrement dans le BRM (“Business Rules Management”), une “sous-section” du BPM portant sur les moteurs de règles métiers (BRM pour “Business Rule Management”). La firme adresse plusieurs secteurs d’activité, dont la finance, les télécoms et l’assurance.

Objectif : intégrer un moteur de règles métiers à Netweaver

Via ce rachat, qui devrait être finalisé d’ici fin octobre 2007, le conglomérat allemand entend doter sa plateforme de middleware Netweaver d’un moteur de règles métiers (QuickRules BRMS).

Selon lui, cet outil permettra à ses clients d’instaurer des règles métiers préalablement modélisées – indépendamment des applications -, d’en vérifier la bonne application et donc de garantir la “conformité” des processus avec les règles en vigueur dans l’entreprise. A noter que SAP avait déjà investi en 2006 dans Virsa Systems, un spécialiste des solutions de gestion des risques et de mise en conformité réglementaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur