BrainShare 2006: Novell accentue son engagement en faveur de l’open source

Cloud

Les grandes annonces du forum BrainShare 2006, organisé par l’éditeur américain, ont porté sur l’open source, la sécurité et la mobilité.

Novell a tenu sa conférence annuelle utilisateur cette semaine à Salt Lake City (BrainShare 2006). Le groupe en a profité pour faire le point sur sa stratégie produit. Trois principaux axes de développement ont retenu notre attention sur cette cuvée 2006.

Le premier a trait à l’engagement de Novell dans l’open source. Tandis que l’éditeur a récemment annoncé au CeBit de Hanovre une mouture de sa distribution Linux pour postes clients (voir édition du 10 mars 2006), Jack Messman, son PDG, a dévoilé dès l’ouverture du forum BrainShare un nouvel OS pour serveur: Suse Linux Enterprise Server 10. Il supporte le standard open source de virtualisation Xen 3.0 afin de permettre aux entreprises de consolider leurs données sur un serveur unique. Il intègre par ailleurs la solution de sécurité AppArmor (voir édition du 17 janvier 2006).

Novell a également dévoilé un partenariat avec Dell qui permettra à ce dernier de commercialiser dès le mois d’avril l’outil d’administration de serveurs ZENworks 7 Linux Management avec ses serveurs PowerEdge tournant sous Linux (des systèmes qui comptent actuellement pour près de 20% de ses ventes annuelles de serveurs). Dénommée Novell ZENworks 7 Linux Management Dell Edition, leur offre commune permettra aux entreprises de gérer et de configurer le hardware et le software via une seule console d’administration centrale. Elle sera compatible avec les distributions Novell et Red Hat.

Signe supplémentaire des velléités du groupe sur le marché de l’open source, dans un entretien accordé à nos confrères de VNUnet.com, Jack Messman s’est dit convaincu que seules deux systèmes d’exploitation open source pour entreprises survivront à terme compte tenu des coûts de développement. Selon lui, les heureux élus seront Novell et Red Hat.

Cet engagement dans les systèmes libres ne va pas de pair avec une exclusion des clients de Netware, son OS propriétaire. Tout en invitant les utilisateurs de son système “historique” à migrer vers Linux, Novell s’est en effet engagé à en assurer la maintenance jusqu’en 2015.

Novell se renforce dans la sécurité, la messagerie mobile et le travail collaboratif

Concernant la sécurité, la groupe a présenté trois nouvelles versions de ses solutions de gestion des identités : Designer for Novell Identity Manager, Novell SecureLogin et Novell Storage Manager.

L’éditeur a aussi annoncé plusieurs plug in gratuits visant à rendre accessible en situation de mobilité son propre serveur de messagerie (GroupWise Mobile Server), ainsi que celui du canadien Research In Motion (BlackBerry Enterprise Server v4.1), le producteur des terminaux BlackBerry.

Last but not least, le spécialiste high tech a lancé une suite collaborative (Novell Open Workgroup Suite) comprenant plusieurs composants serveurs et clients, et notamment Novell Open Enterprise Server, Novell GroupWise for Linux, Novell ZENworks Suite, SUSE Linux Enterprise Desktop et OpenOffice.org. Le tout pour 110 dollars par terminal et par utilisateur, sans limitation de durée, une somme à laquelle sajoutent 75 dollars de coût annuel de maintenance.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur