Bram Cohen offre un moteur de recherche à BitTorrent

Cloud

Le créateur de BitTorrent a annoncé la sortie imminente d’un moteur de recherche qui permettra de recenser tous les fichiers proposés en partage via ce protocole. Un outil qui pourrait compliquer la lutte contre les échanges illégaux.

La nouvelle ne doit pas réjouir l’industrie hollywoodienne et son représentant légal, la MPAA (Motion Picture Association of America) : Bram Cohen, le créateur du désormais célèbre logiciel BitTorrent, a annoncé qu’il mettrait très prochainement à disposition du public un moteur de recherche dédié au protocole d’échange en peer-to-peer (P2P). Cet outil devrait ainsi permettre, à partir d’une simple requête par mot clé, de trouver tous les fichiers disponibles sur l’ensemble du réseau et de les classer par ordre de disponibilité.

Ce moteur de recherche pourrait bien causer quelques tracas aux représentants des ayants droit dans leur lutte contre les échanges de films soumis à copyright. En effet, leur stratégie consistait jusqu’à maintenant à ordonner, par voie de justice, la fermeture des sites Internet recensant les liens vers les fichiers en circulation (voir notamment édition du 14 février 2005). Désormais, ces sites n’étant plus nécessaires, la MPAA et les autres associations se voient privées d’une arme dans leur arsenal répressif.

Objectif : brouiller les pistes

La volonté de Bram Cohen de rendre les échanges via BitTorrent le plus opaques possible semble donc manifeste, d’autant plus que la toute dernière déclinaison du logiciel, la version 4.1, permet de s’affranchir des trackers (voir édition du 23 mai 2005). Ces fichiers très légers, qui contiennent les informations nécessaires à l’initialisation du téléchargement, sont actuellement hébergés sur des serveurs qui constituent une cible privilégiée pour les représentants des ayants droit. Une évolution qui complique encore un peu plus la mise en place de mesures de représailles.

Le réseau BitTorrent devient ainsi de plus en plus décentralisé, rendant beaucoup plus difficiles la recherche et l’identification des personnes mettant des fichiers à disposition des internautes. Le 3e volet de la saga Star Wars, sorti en salles cette semaine, a ainsi circulé sur le réseau BitTorrent au grand mécontentement de ses producteurs. Ce qui ne semble pas avoir dissuadé les cinéphiles de se rendre dans les salles obscures, si on en juge par les chiffres d’entrées records obtenus par le film.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur