Brave : un navigateur no-pub ? C’est plus subtil que cela

Data-stockageMarketingPublicitéRégulationsSurveillance
brave-software
3 7

Le co-fondateur de Mozilla lance un navigateur Web qui bannit les outils publicitaires exploités à outrance qui nuisent à la vie privée.

Après avoir co-fondé et dirigé la Fondation Mozilla, Brendan Eich se concentre sur un nouveau projet : la conception d’un nouveau navigateur baptisé Brave.

Le développeur qui a créé également le langage de programmation JavaScript part sur ce postulat : Le Web fait face à une « menace primaire ».

Brendan Eich part en guerre contre la publicité et ce qu’elle engendre en termes de non-respect de la vie privée.

Le navigateur Brave bloque automatiquement les systèmes de tracking, qui permettent de suivre à la trace les internautes sur le Web, et l’affichage des publicités qui favorise l’installation d’adwares.

Enfin, le browser redirige automatiquement l’utilisateur sur la version HTTPS d’un site donné (lorsque cette dernière est disponible).

Attention, on pourrait imaginer que Brave est un navigateur no-pub. C’est plus subtil que cela.

brendan-eich-brave-software
Brendan Eich, fondateur de Brave

« Nous sommes une plateforme de navigation basée sur des technologies publicitaires de haute précision qui respecte la vie privée », résume Brendan Eich.

« Brave constitue la seule approche du Web qui permet à l’utilisateur l’appropriation et le contrôle des données de navigation en bloquant les outils de tracking par défaut, sans exception », précise-t-il dans sa contribution d’introduction.

Le navigateur est accessible en mode desktop (Windows, OS X, Linux) et en versions mobiles (Android et iOS).

La société, fondée à San Francisco, vient de lancer la version 0.7 du navigateur destinée aux développeurs et aux premiers utilisateurs et testeurs. Tout en précisant la roadmap.

Silicon.fr a repéré un signe particulier pour le démarrage de Brave : « Contre toute attente, ce n’est pas Firefox qui sert de base à l’ensemble de cette offre.

En mode desktop, c’est Electron qui est aux manettes (basé sur Chromium). Sous Android, c’est le butineur Link Bubble Browser qui sert de base à Brave. Sous iOS enfin,c’est Firefox qui est aux commandes. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur