Brevets : Apple calme le jeu face à Motorola et Samsung

Cloud

Apple se serait proposé de couper court aux poursuites judiciaires initiées à l’encontre de Motorola et Samsung, en contrepartie du versement de royalties pour chaque terminal Android vendu.

Apple revient à la raison d’une guerre des brevets et tente de clore à l’amiable les litiges qui l’opposent respectivement à Motorola et Samsung.

Un tel tournant ne relève en aucun cas d’une quelconque bonté. D’interminables procédures judiciaires refrène simplement les ardeurs de la firme de Cupertino.

Initié de longue date à l’appui d’une prétendue violation de brevets, le conflit qui met aux prises les trois parties se soldera-t-il par le versement de royalties pour chaque terminal Android vendu ?

C’est ce que réclame Apple en guise de contrepartie. En échange de quoi sera mis fin à toute poursuite à l’encontre de Motorola et Samsung.

Pas sûr que les deux intéressés marchent dans cette combine qui, ironie du sort, s’oppose en tout point aux convictions du défunt Steve Jobs, déterminé à se battre bec et ongles (“jusqu’au dernier centime“, affirmait-il) pour avoir la peau de l’OS mobile de Google.

Le Dow Jones évoque des sources proches du dossier pour entériner la probabilité d’un tel accord à l’amiable, qu’Apple aurait sollicité depuis belle lurette, sans suite néanmoins.

Depuis lors, la situation a évolué sur le marché de la mobilité. Composante d’une machine Google aux rouages bien huilés, Android s’est taillé la part du lion.

Pour enrayer un tant soit peu cette progression, Apple adopte la stratégie de Microsoft : plutôt que de viser l’interdiction de commercialisation, réclamer, par constructeurs interposés, une compensation financière en vertu des brevets violés.

Cette proposition intervient à quelque trois mois d’une série d’auditions déterminantes outre-Atlantique. S’ouvrira alors, en date du 11 juin, un procès dont le verdict pourrait faire jurisprudence à l’échelle du globe.

Pour mémoire, Apple et Motorola se chamaillent notamment sur le front des licences FRAND. Samsung attaque quant à lui la connectivité sans fil de l’iPhone et de l’iPad.

Crédit photo : © Roman Sigaev – Fotolia


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur