Brevets : Apple et Samsung à court de munitions ?

CloudMobilitéSmartphones
Galaxy Tab 7.0 Plus

Les deux meilleurs ennemis des technologies mobiles, Samsung et Apple, s’apprêtent à décréter un cessez-le-feu dans le contentieux judiciaire qui les oppose depuis plusieurs mois.

Sur la base de déclarations d’un analyste du cabinet Fitch Ratings, le Korea Times jette un pavé dans la mare du conflit autour des violations de brevets qui oppose Samsung et Apple depuis avril dernier.

Les deux parties seraient proches d’un compromis qui mettrait fin à un marathon judiciaire dont l’issue peine à arriver.

Ce mano a mano alimenté à coup d’injonctions en justice pour violation de propriété intellectuelle sur divers brevets technologiques pourrait ainsi tourner court, alors que des procédures sont encore en cours dans une dizaine de pays.

Un commun accord qui intervient alors qu’Apple s’apprête à subir le contrecoup éventuel d’un premier revers outre-Rhin, où son iPhone pourrait être privé de commercialisation.

En parallèle, Samsung, qui voit toujours la route de sa Galaxy Tab barrée outre-Rhin et en Australie, s’en est remis à d’autres artifices depuis que ses escarmouches répétées à coups de brevets 3G UMTS ont sonné creux, comme un coup d’épée dans l’eau.

Le constructeur coréen a en effet concentré ses efforts sur le Vieux Continent, dans les pays où son adversaire dispose de succursales.

Mais ses revendications relatives aux communications sans fil n’ont pas abouti. Elles ont même intrigué la Commission européenne, qui prévoit de statuer au sujet de ces “brevets essentiels”, dans le cadre de la licence juste, raisonnable et non-discriminatoire (FRAND).

En réponse aux attaques printanières d’Apple (pour qui la Galaxy Tab ressemble trop à l’iPad), Samsung s’est résolu à demander l’examen du code source du firmware des terminaux iOS, une démarche qui pourrait accoucher de révélations contrariantes pour la firme de Cupertino.

Les analystes de Fitch Ratings notent toutefois que l’enlisement du conflit pourrait conduire à un accord à l’amiable induisant une rétrocession réciproque de brevets.

Et la belle aventure de se poursuivre en conséquence, pour les deux nouvelles têtes d’affiche du marché des smartphones, partenaires à leurs heures : Samsung fabrique les processeurs A5 et les chips mémoire qui entrent dans la composition des produits Apple.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur