Brevets : Apple s’essaie à la 3D sans lunettes

Cloud

Dépositaire d’un brevet relatif à une technologie universelle de restitution 3D sans lunettes, Apple en obtient les droits exclusifs d’exploitation.

En date du 10 février, Apple a obtenu les droits exclusifs à l’exploitation d’un brevet dont il était le dépositaire auprès de l’US Patent & Trademark Office (USPTO). L’ensemble a trait à une technologie universelle de restitution 3D sans lunettes.

Comparable au rendu des dalles stéréoscopiques, cette restitution se fait notamment en fonction du regard de l’utilisateur (eye-tracking).

En ce sens, elle s’applique au niveau logiciel, indépendamment de l’écran impliqué et par extension, de l’appareil lui-même.

De nombreux éditeurs, tout particulièrement de jeux vidéo, se sont attachés depuis belle lurette à déployer des solutions similaires. Aussi, un tel artifice, dans l’absolu, n’a rien de novateur.

Il y a toutefois fort à parier qu’Apple, qui compte selon toute vraisemblance procéder à une implémentation à l’échelle de ses écosystèmes iOS (mobile) et Mac OS X (desktop), a tenu à protéger ce qu’il considère relever de sa propriété.

Des multiples usages qui pourraient découler de cette interaction en trois dimensions, Patently Apple évoque la vidéosurveillance ainsi que le contrôle biométrique par analyse faciale et oculaire, tout particulièrement de l’iris.

A la gestion instantanée de la variable que constitue le positionnement de l’utilisateur, s’adjoignent la mesure de l’exposition lumineuse et le calcul de l’inclinaison du terminal, via l’accéléromètre et le gyroscope, impliqués en guise de compléments à la caméra.

A cet égard, le système ajuste automatiquement la profondeur de champ en fonction de l’angle de vision ; la luminosité de l’écran selon les conditions d’exposition. A l’examen du schéma descriptif, les rouages de l’ensemble paraissent en effet bien huilés.

Il convient pour autant de n’y entrevoir que les prémices d’une généralisation à l’interface graphique dans son ensemble, moyennant certaines optimisations de rigueur, principalement au chapitre de la consommation CPU.

Au rang des terminaux concernés par une implémentation à plus ou moins long terme, l’iPad, adoubé d’un grand public globalement réfractaire à la 3D, fera office de porte-drapeau.

Apple brevet Eye-tracking

Crédit images : © Patently Apple & Roman Sigaev – Fotolia


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur