Brevets : le duo Google – Motorola veut obliger Microsoft à payer plein pot

Régulations
Microsoft Google Android ZTE

Microsoft exploiterait plusieurs de brevets de Motorola Mobility (propriété de Google) sur les consoles Xbox et les tablettes Surface. Mais le montant du préjudice et des licences prêtent à polémique devant la justice américaine.

Aux Etats-Unis,  la guerre des brevets rebondit avec Microsoft et Google.

Cette fois-ci, il s’agirait des consoles Xbox et les tablettes Surface de Microsoft qui exploiteraient des technologies de communication sans fil dont Google revendique la propriété intellectuelle.

Les brevets en question étaient partie intégrante du portefeuille de Motorola Mobility (désormais propriété de Google).

Le groupe Internet de Larry Page affirme que les ventes de ces produits Microsoft sont susceptibles de générer des revenus de 94 milliards de dollars à l’horizon 2017 et réclame en conséquence des compensations.

Une évaluation signée Michael Dansky, un expert de Motorola Mobility dont le témoignage est intervenu au dernier jour d’un procès* qui oppose les deux groupes high-tech devant un tribunal fédéral de Seattle (Etats-Unis).

Reuters note que le périmètre de cette analyse reste flou.

Les calculs se bornent-ils à l’intervalle 2012-2017 ou incluent-ils au contraire la période écoulée depuis le lancement commercial de la première console Xbox ?

Microsoft n’a pas souhaité ajouter de commentaire.

Enfin, comment apprécier le montant des royalties ? Avant le rachat par Google, Motorola Mobility exigeait un versement de 4 milliards de dollars par an pour exploiter lesdits brevets.

C’est de l’abus, considère Microsoft, qui se refuse à verser plus d’un milliard de dollars par an.

Au-delà des consoles de jeu et des tablettes, les smartphones sont également au coeur du débat.

Le rapport de force s’inverse, même : Microsoft prétend détenir des brevets relatifs au noyau Linux, sur lequel est basé Android.

L’OS mobile de Google est également dans le collimateur d’Apple, qui y voit “une copie” d’iOS à de nombreux égards.

Crédit image : Arcady – Shuttestock.com

* The case in U.S. District Court, Western District of Washington is Microsoft Corp. vs. Motorola Inc., 10-cv-1823 (source : Reuters)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur