Brevets : Microsoft doit garder l’oeil sur Kinect

Régulations
Microsoft Kinect brevets

Aux Etats-Unis, Intelligent Verification Systems poursuit Microsoft en justice pour violation de brevets avec Kinect (technologie de reconnaissance gestuelle et vocale associée à la console Xbox 360).

Traîné devant un tribunal  de l’Etat de la Virginie à compétence fédérale, Microsoft doit répondre d’une présumée violation de brevets  sur la technologie Kinect.

C’est le système de reconnaissance gestuelle et vocale associée à la console Xbox 360 qui permet de jouer sans manettes.

Dans le rôle du plaignant, la société Intelligent Verification Systems déplore une infraction délibérée à sa propriété intellectuelle sur une méthode de détection de visages via des capteurs électroniques.

Le dépôt du brevet mis en lumière remonte à 2006. Dans les grandes lignes, il est question “d’un automate doué d’une intelligence artificielle et de capacités de reconnaissance faciale”, principe qui n’est pas sans rappeler celui de Kinect.

Cette technologie préexiste de 4 ans à celle de Microsoft. Selon les termes du recours, son champ d’application inclut tout particulièrement les jeux vidéo et systèmes de divertissement apparentés.

En outre, Intelligent Verification Systems se qualifie de précurseur et s’estime et par là même détenteur légitime de la primauté sur ce brevet, qui matérialisait, en 2006, une innovation de fait, alors qu’il n’était jusqu’alors utilisé qu’à des fins de vidéosurveillance.

Les deux parties entretiennent leur contentieux depuis plus d’un an. Une première lettre de mise en demeure datée de juin 2011 est restée sans suite.

A cet égard, Intelligent Verification Systems porte l’affaire en justice pour solliciter une injonction doublée de dommages et intérêts non encore chiffrés.

Concepteur du jeu Zumba Fitness Rush (basé sur l’interaction avec Kinect),  Majesco Entertainment est lui aussi dans le collimateur.

Ecoulée à plus de 20 millions d’exemplaires en quelque 2 ans de commercialisation, la technologie de Microsoft connaît un succès grisant qui lui a d’ores et déjà valu une place au Livre Guinness des records.

Elle qui, à ses origines, satisfaisait exclusivement des fonctions ludiques en tant que complément à la console Xbox 360, bénéficie depuis février dernier d’un portage Windows qui en diversifie d’autant les usages potentiels.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur