Brevets : Microsoft met un milliard de dollars sur la table d’AOL

Cloud

Microsoft acquiert auprès d’AOL quelque 800 brevets relatifs à la publicité, au commerce en ligne, mais aussi au défunt navigateur Internet Netscape. Montant de la transaction : plus d’un milliard de dollars.

Des suites d’enchères qui auraient notamment impliqué Amazon, eBay, Facebook et Google, AOL a retenu, le 5 avril dernier, l’offre de Microsoft : plus d’un milliard de dollars en échange d’un généreux portefeuille de quelque 800 brevets technologiques.

Les deux parties devraient finaliser au cours de l’année cette transaction qu’elles ont entérinée ce 9 avril.

En vertu de l’accord qui le lie désormais à AOL, Microsoft étend la portée de sa propriété intellectuelle sur des terrains tels que la publicité mobile, l’e-commerce et les navigateurs Web, en l’occurrence avec feu Netscape, qui fut longtemps le rival d’Internet Explorer.

Reuters précise toutefois qu’AOL conservera les droits d’usage sur plus de 300 des brevets impliqués, qui resteront sa propriété intégrale, sans concession exclusive à Microsoft.

Mais l’ancien géant de la Toile peine aujourd’hui à se faire une place dans l’échiquier des portails Internet.

Le P-DG Tim Armstrong avait laissé augurer, en 2011, d’une nouvelle ère marquée par un objectif : produire des contenus pour vivre de la publicité en ligne.

Trois dirigeants avaient fait les frais de ce revirement stratégique qu’ont précipité les pressions à répétition de l’actionnaire Starboard Value LP, d’ailleurs à l’origine de ce processus de vente aux enchères amorcé à l’automne dernier.

Alors que la guerre des brevets atteint son acmé, AOL est parvenu à valoriser son portfolio à plus d’un milliard d’euros. Facebook et Google, eux-mêmes impliqués dans des contentieux judiciaires sur fond d’infraction au copyright, auraient déposé une offre.

 

 

Crédit image : © Roman Sigaev – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur