Brevets OLED : LG vient provoquer Samsung en justice

Avec les brevets OLED, LG met Samsung sous pression devant la justice. Mais le fabricant des terminaux Galaxy réplique en réclamant l’invalidité des brevets revendiqués par LG.

LG Samsung brevets OLED

Sur le front des technologies OLED, la rixe judiciaire opposant Samsung et LG se poursuit en Corée du Sud.

Le premier cherche à faire invalider un lot de sept brevets que le second dispose dans son portefeuille d’actifs immatériels.

Pour mieux saisir les subtilités de ce contentieux, il convient de remonter à ses origines, en juillet dernier.

Le litige a d’abord mis aux prises LG Display et Samsung Mobile, filiales respectives des deux groupes, auprès du tribunal d’instance de Suwon (Corée du Sud).

Samsung Mobile accusait alors LG Display de vol de secrets de fabrication relatifs aux technologies OLED.

Plusieurs employés de Samsung, débauchés par LG, auraient fait fi des clauses de non-concurrence et dévoiler des secrets de fabrication à leur nouvel employeur.

LG a d’abord menacé d’initier des poursuites pour diffamation à l’encontre du fabricant des smartphones et tablettes Galaxy, premier producteur d’écrans OLED (90% du volume mondial).

Mais, en septembre, LG a modifié l’angle d’attaque en ouvrant une procédure contre son rival pour infraction sur 7 brevets technologiques.

Une interdiction de commercialisation de 5 produits, dont la Galaxy Tab 7.7 et le smartphone Galaxy Note, était même sollicitée.

Sous pression, Samsung tente de faire invalider les brevets revendiqués par LG pour reprendre l’avantage.

Avec quelle argumentation ? Les brevets de LG ne décrivent pas une innovation tangible en rapport aux standards de l’industrie.

LG ne saurait donc en revendiquer la propriété intellectuelle exclusive.

Entrevu comme le successeur des actuels cristaux liquides (LCD), jusque sur les terminaux mobiles, l’OLED (diodes électroluminescentes organiques) suscite les convoitises et les dissensions entre constructeurs.

Les batailles judiciaires s’enchaînent, mais les grands fabricants rivalisent tout autant d’innovations technologiques.

Ainsi LG travaille-t-il sur un prototype de dalle flexible, pliable sans rompre de par sa constitution qui la rend théoriquement « incassable ».

Lancement commercial prévu pour 2014.

Samsung pourrait devancer son adversaire sur ce terrain en proposant, dès 2013, des écrans souples pour sa gamme Galaxy.

Crédit photo : Gor Grigoryan – Shutterstock.com

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



0 replies to Brevets OLED : LG vient provoquer Samsung en justice

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

06:40:00