Brevets : pas de répit pour Apple face à Samsung

Cloud
Justice brevets Proview Technology Apple iPad

Samsung incrimine Apple pour violation de propriété intellectuelle sur trois brevets relatifs à des technologies logicielles implémentées dans l’iPhone 4S et l’iPad 2.

A l’appui de trois brevets relatifs à des technologies logicielles implémentées dans l’iPhone 4S et l’iPad 2, Samsung proroge dans son pays le contentieux judiciaire qui l’oppose depuis belle lurette à Apple.

Ainsi étendu à la Corée du Sud, le conflit aborde un nouveau tournant, alors même que le consensus prêtait aux deux parties d’insistantes tentatives de conciliation, moyennant des accords financiers, en l’occurrence le versement de royalties pour chaque terminal Android vendu.

Il semble qu’il n’en soit rien. Samsung enfonce le clou et réoriente à cet effet son affront sur des fonctionnalités autres que le contrôle tactile, auquel avaient trait nombre d’incriminations formulées jusqu’alors, sans suite.

Sous les feux de la rampe, la présentation de l’interface d’iOS, la gestion de l’affichage des données à l’écran et le système de contrôle des SMS.

Comme à l’accoutumée, le plaignant invoque le caractère exclusif de la propriété intellectuelle dont il jouit sur ces brevets technologiques.

A cet égard, Apple se serait rendu coupable d’implémentation illicite sur les derniers modèles de ses smartphones et tablettes. D’où une énième infraction au copyright.

Tel un symbole, la déposition de ce recours est effective en date du 7 mars, ce jour même qui a vu Apple introniser son nouvel iPad et l’ancrer dans l’ère du post-PC.

De quoi donner à la firme de Cupertino un peu plus de fil à retordre. L’intéressée est désormais engagée sur une trentaine de fronts en parallèle, dans une dizaine de pays, comme le rappelle Electronista.

 

 

Crédit image : © James Steidl – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur