Brevets: Qualcomm plie devant BlackBerry mais résiste à Apple

JuridiqueLégislationMobilitéRégulationsSmartphones
brevets-qualcomm-blackberry-apple
3 0 Donnez votre avis

Pour résoudre un litige sur les brevets, Qualcomm versera 815 millions de dollars à BlackBerry. Du côté d’Apple, la tension monte d’un cran.

La période est mouvementée pour Qualcomm dans la gestion des redevances liées à l’exploitation de ses brevets. 

A l’issue d’une procédure d’arbitrage, Qualcomm devra verser à BlackBerry la somme de 814,9 millions de dollars pour mettre un terme à un litige portant sur l’exploitation de la propriété industrielle (brevets) rattachée au concepteur californien de puces pour terminaux mobiles dans la période 2010-2015.

Les deux firmes du secteur télécoms sont partenaires dans la fabrication de téléphones. Mais un dérapage financier a été constaté sur le volet IP.

En fait, il s’agit de la régularisation d’un trop-plein de redevances perçu par Qualcomm aux dépens de BlackBerry dans le cadre d’un accord de licences.

La firme californienne ne pourra pas contester cette procédure d’arbitrage en faveur de la société canadienne qui a perdu de sa splendeur sur le segment des smartphones et qui cherche à s’accrocher à d’autres relais de croissance.

Mais la bascule n’est pas évidente : sur son dernier exercice fiscal, BlackBerry affiche une perte de 1,2 milliard de dollars.

En septembre 2016, la société canadienne, dirigée par John Chen, a annoncé qu’elle allait basculer ses développements hardware sur un modèle de sous-traitance, par concession de licences d’exploitation de marque BlackBerry.

Apple vs Qualcomm : la riposte

Sur un autre front de l’exploitation de la propriété intellectuelle mais toujours sur le segment des smartphones, Qualcomm est en conflit avec Apple. Il faudrait davantage parler de riposte, après une action en justice enclenchée en début d’année par la firme de Cupertino.

Apple estime que Qualcomm est trop gourmand dans les licences d’exploitation de sa propriété industrielle liée à la téléphonie mobile. En évoquant même un certain « chantage », la firme de Tim Cook réclame 1 milliard de dollars de dommages et intérêts.

Mais Qualcomm n’a pas l’intention de se laisser impressionner. Le groupe de semi-conducteurs pour les terminaux mobiles vient de déposer une plainte contre Apple portant sur son échec à « engager des négociations honnêtes afin d’obtenir une licence sur les brevets essentiels des standard 3G et 4G de Qualcomm d’après des critères justes, raisonnables et non discriminatoires ».

Selon Les Echos, Qualcomm peut se retrouver en mauvaise posture en raison de sa domination sur le marché des puces pour terminaux mobiles et de ses pratiques commerciales discutables. En 2015, une amende d’un milliard de dollars lui avait été infligée en Chine pour pratiques anticoncurrentielles.

Un scénario similaire s’est produit fin 2016 en Corée du Sud avec une amende d’un montant moindre (853 millions de dollars).

(Crédit photo : Qualcomm)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur