Brevets : Samsung lâche du lest face à Apple

Marketing
samsung-apple-brevets-justice

Dans les procédures de justice initiées en Europe, Samsung s’engage à ne plus exiger le retrait du marché de certains produits Apple dans cinq pays (dont la France). Un signe d’apaisement ?

Dans la chronique sur les guerres de brevets bien alimentée par Samsung et Apple, la position du groupe high-tech coréen évolue en cette fin d’année.

On tendrait vers un apaisement du conflit.

Samsung Electronics renonce aux procédures en contentieux visant à interdire la vente de produits Apple en Europe.

Cette nouvelle posture survient après une décision de justice aux Etats-Unis qui a tourné en sa faveur.

Le 17 décembre, un juge a débouté Apple qui exigeait l’arrêt de la commercialisation d’une série de produits fabriqués par Samsung au nom de l’exploitation illégale de brevets.

Selon Reuters, il faut prendre un peu de recul : Samsung va cesser de réclamer le retrait du marché de certains produits Apple dans cinq pays (Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie et Pays-Bas) mais il ne précise pas s’il renonce ou non à réclamer des dommages et intérêts.

“Samsung demeure déterminé à distribuer ses technologies sous licence sur une base équitable, raisonnable et non-discriminatoire (FRAND)”, assure Samsung dans un communiqué.

“Nous croyons fermement qu’il est préférable que des entreprises se livrent une concurrence loyale sur le marché, plutôt que devant les tribunaux.”

Depuis 18 mois, les deux principaux fabricants de smartphones se battent devant les tribunaux d’une dizaine de pays, dont la France.

En septembre 2011, le TGI de Paris avait été saisi d’une plainte de Samsung à l’encontre d’Apple pour violation de brevets sur la 3G.

(Credit photo : Shutterstock.com – Copyright : Fabio Berti)

Quiz : Connaissez-vous bien l’entreprise Samsung ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur