Brevets : Samsung reprend du poil de la bête

CloudMobilitéTablettes
Galaxy Tab 7.0 Plus

Les débats se rééquilibrent dans le contentieux qui oppose Apple à Samsung. La justice américaine autorise la commercialisation de la Galaxy Tab 10.1 et reporte la prochaine audience au 30 juin 2012.

La situation retournée à son avantage en Allemagne et en Australie, Samsung étend désormais le spectre de sa rébellion jusqu’aux Etats-Unis, où la justice l’autorise à poursuivre la commercialisation de la Galaxy Tab 10.1 et du smartphone Galaxy S 4G.

Le groupe coréen, qui entend défendre bec et ongles l’ambassadrice de ses tablettes tactiles, accroche ainsi à son tableau de chasse une victoire significative en territoire pourtant conquis du plaignant, un certain Apple.

Juge en charge de l’affaire, la dénommée Lucy Koh a rejeté en première instance un recours préliminaire incriminant comme à l’accoutumée le design d’un terminal qui ressemblerait trop à l’iPad.

La Cour de district saisie à cette occasion n’a pas remis en cause le fondement de cette injonction, mais a qualifié d’incomplet et d’incohérent à moult égards le dossier déposé à l’encontre de Samsung.

Un format qui peut être tenu à la main, un écran qui englobe une grande partie de la face avant du smartphone, et un haut-parleur sur l’espace supérieur du produit ne sont pas des ornements“, a déclaré Lucy Koh, pour qui l’esprit législatif impose une standardisation a minima des tablettes tactiles.

Les deux parties ont rendez-vous à la barre le 30 juin prochain, pour en découdre à objectifs divergents : Apple a six mois pour reformuler ses allégations, quand son adversaire doit peaufiner son argumentaire défensif pour tenter de démontrer que ses produits sont “différents”.

Le marathon judiciaire encore en cours dans une dizaine de pays repose en effet sur une prétendue violation de propriété intellectuelle qui colle à la peau de Samsung.

Pour se libérer de tout soupçon, le constructeur asiatique a récemment intronisé sur le marché allemand une version remodelée de sa Galaxy Tab 10.1, censée répondre aux exigences du tribunal qui en bloquait jusqu’alors la commercialisation.

La mayonnaise a si remarquablement pris que le vent d’une extension de ce concept alternatif à l’Europe dans son ensemble n’est pas du goût d’Apple.

D’autant plus qu’en parallèle, la Cour fédérale de Sydney a levé ce même blocus décrété le 13 octobre. Les Australiens auront droit à la Galaxy Tab pour les fêtes.

La roue tourne et restaure un semblant d’équilibre dans des débats initiés au printemps dernier. Mais on reste pourtant loin d’un épilogue toujours aussi imprévisible.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur