Brevets : Withings victime collatérale du contentieux Apple – Nokia

JuridiqueMobilitéRégulations
withings-apple
0 0

Engagé dans un contentieux avec Nokia, Apple ne distribue plus les produits que le groupe finlandais vend sous sa marque Withings.

On pouvait s’y attendre au vu des tensions qui règnent actuellement entre Apple et Nokia dans la guerre des brevets : le premier a retiré de sa boutique en ligne les produits du second.

Les appareils en question – un tensiomètre, une balance connectée… – étaient affichés dans la catégorie « Accessoires », rubrique « Forme et santé », sous la marque Withings, du  nom de cette entreprise française dont Nokia avait fait l’acquisition au printemps, pour 170 millions d’euros.

À en croire Mac Rumors, la démarche a été amorcée autour du 21 – 22 décembre. Elle vaut également pour les magasins Apple Store.

Cette pression commerciale n’est pas sans rappeler celle imposée à Bose en 2014. Le fabricant d’équipements audio était alors en conflit avec son concurrent Beats… dont Apple venait de s’emparer pour 3 milliards de dollars. Les deux sociétés avaient finalement rangé les armes quelques mois plus tard.

Il est peu probable que l’issue du dossier Nokia intervienne à un si court terme. Du côté d’Apple, on a porté plainte en Californie pour dénoncer le comportement de l’entreprise d’origine finlandaise en matière d’exploitation de brevets.

Il faut voir, dans cette procédure, la continuité d’un premier litige soldé en 2011 après plus de deux ans de démêlés judiciaires. Apple avait accepté de verser à Nokia une compensation (qu’on estime autour de 720 millions de dollars) pour utiliser plusieurs de ses brevets.

Problème : selon la firme de Cupertino, certains des brevets concernés par cet accord ont été, depuis lors, transférés à des sociétés spécialisées dans la gestion de la propriété intellectuelle qui tentent ainsi de les monétiser une seconde fois.

Nokia a, pour sa part, porté plainte dans une dizaine de pays pour des infractions présumées sur une trentaine de brevets dans le domaine de la mobilité : écrans, logiciels, antennes, puces, codage vidéo, interfaces utilisateur.

Le groupe finlandais dispose toujours de trois portefeuilles regroupant des dizaines de milliers de brevets télécoms, malgré l’accord de licence de marque signé avec son compatriote HMD Global Oy, qui prépare la renaissance de la marque avec des appareils Android.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur