Brevets WLAN : Nokia met RIM en mauvaise posture

Une menace d’embargo pèse sur les terminaux mobiles BlackBerry. RIM est en position de faiblesse face à Nokia sur le dossier des brevets WLAN.

Apple Samsung brevets Galaxy S4

En Suède, une épée de Damoclès pèse sur les terminaux mobiles BlackBerry.

RIM se retrouve en position de faiblesse face à Nokia. En toile de fond, une affaire de violation de brevets.

Dans le costume du plaignant, le constructeur télécoms finlandais se félicite d’une arbitrage en sa faveur, et selon lequel son adversaire doit s’acquitter de royalties pour exploiter certaines technologies sans fil (WLAN) dans ses smartphones.

Pour appuyer son recours, Nokia en a maximisé l’étendue géographique, réitérant une procédure analogue aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni.

En l’état, le fabricant des Lumia est autorisé à appuyer son pourvoi d’une plainte à l’échelon européen. Il est fort probable qu’il ait le dernier mot, comme le suggère Reuters.

Deux issues sont plausibles : soit un consensus aboutissant au versement d’une compensation forfaitaire (quelques dollars par appareil), soit une interdiction de commercialisation des BlackBerry incriminés.

Qu’importe le dénouement, les analystes anticipent un impact sur la santé financière – déjà en branle – de RIM, en perte de vitesse sur un marché des smartphones en pleine effervescence.

Le plus probable reste un accord de licences croisées, d’autant plus que les deux parties ont déjà trouvé, en 2003, un terrain d’entente initial sur le dossier des réseaux cellulaires.

Après une reconduction du contrat en 2008, c’est en mars 2011 que l’entente cordiale a tourné au vinaigre.

RIM a sollicité la Chambre de Commerce de Stockholm pour demander l’extension de ces droits de licence à la norme Wi-Fi 802.11, laquelle n’était pas incluse à l’origine.

Nokia s’y est opposé, jusqu’à cette audience corrélative, tenue en septembre, qui lui a donné raison. RIM a toutefois la possibilité d’interjeter appel.

Ce mercredi vers 17 heures, à New York, le titre boursier de RIM s’affichait en hausse de 2,05%, à 10,94 dollars. L’action Nokia atteignait les 3,22 dollars (+1,58%).

action RIM 28 novembre 2012

A voir aussi
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les smartphones BlackBerry ?

Crédit photo : alexskopje – Shutterstock.com

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



0 replies to Brevets WLAN : Nokia met RIM en mauvaise posture

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

01:36:07