Britannica réouvrira ses portes début novembre

Cloud

Pris d’assaut lors de son ouverture au public le 20 octobre, le site de la célèbre encyclopédie avait cessé de fonctionner dès les premières minutes. Une nouvelle infrastructure devrait lui permettre de redémarrer dans de meilleures conditions.

Ils n’en sont toujours pas revenus. Les responsables de la version en ligne de l’encyclopédie Britannica n’avaient pas imaginé l’impact que l’annonce de la gratuité provoquerait sur la Toile. Depuis une dizaine de jours, les ingénieurs s’efforcent de doper les serveurs, installer de nouveaux tuyaux de communication pour éviter que le ratage du lancement ne se renouvelle.

Mercredi 28 octobre, un message de Don Yannias, le patron de Britannica.com, annonce la réouverture pour la semaine du 1er novembre. Placé sur la page d’accueil du site, le document tente de préparer les internautes à d’autres perturbations: “Nous pensons que nous serons capables de servir un nombre important d’utilisateurs à partir de la semaine prochaine. Mais même après le redémarrage, nous continuerons à améliorer la capacité du site au cours des prochaines semaines, jusqu’à ce que nous atteignons le seuil qui nous permettra de répondre à tous ceux qui souhaitent accéder au site. Et comme nous venons de le découvrir, cela fait beaucoup de monde, et nous ferons aussi vite que possible.

Britannica.com proposera l’intégralité du contenue de l’encyclopédie, ainsi que des informations émanant de 75 magazines, et un répertoire des “meilleurs” sites du Web.

Pour en savoir plus: Encyclopaedia Britannica


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur